[Avis] J’arrête quand je veux de Sydney Sibilia

Synopsis:

Un groupe de brillants chercheurs universitaires tente de sortir d’une impasse : trouver un travail. Ils décident alors de créer la drogue parfaite et légale…

J'arrête quand je veux - Affiche

Mon avis:

J’arrête quand je veux (Smetto quando voglio) de Sidney Sibilia a un côté drôle, décalé, loufoque avec des filtres instagram superbes. La photographie a su me séduire du début à la fin. Etrangement, elle appuie l’association des sept copains et leur affaire. Les images acidulées offrent une vision de l’absorption de drogues, ponctuent les éclatements moraux. C’est un délice visuel comme j’aime, insolite avec un côté américain qui s’exporte en Italie.
Le ton est léger, il se moque gentiment et critique la génération moderne, il montre les travailleurs et le décalage avec les jeunes d’une manière intelligente. Les héros sont tous bardés de diplômes, seulement leur neurone ne leur apporte guère beaucoup d’argent pour vivre au quotidien. Ils sont dépendants de leur entourage. Ils exercent des métiers alimentaires plus ou moins avec le sourire. La catastrophe tragi-comique qui s’installe avec l’argent facile est captivante. Moins le rendu, inégal mais néanmoins très plaisant. Et j‘ai souri aux clins d’oeil à la Usual Suspects ou Ocean’Eleven. Un moment plaisant pour les fans de comédies italiennes.

Ma note:

6/10

Informations:

  • Sortie: 6 août 2014
  • Distributeur: Bellissima Films
  • Genre:
  • Réalisateur: Sydney Sibilia
  • Titre VO: Smetto quando voglio
  • Casting: Majlinda Agaj, Valerio Aprea, Paolo Calabresi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *