[Avis] Hop (2010) l’attaque du Lapin de Pâques comment perdre Penny (Kaley Cuoco)

Vous rêviez de voir un lapin en héros d’un film? Pâques est pour vous le royaume du chocolat et des oeufs? Alors vous devriez trouver un petit intérêt pour Hop. En plein été, un film avec du chocolat, des oeufs, des animaux moopignons, Robbie le lapin et Fred l’humain vous transporteront dans un univers digne d‘Alice aux Pays des merveilles sans la grâce de ce dernier. Encore plus si vous avez des enfants. Surtout si vous avez des grumeaux!!!! Robbie ne vous séduira que si vous avez dans votre entourage des 3/10 ans. Histoire de rire, je vous laisse lire le synopsis (voir tout en bas de l’article).

Sans vouloir être méchante, l’idée du trentenaire qui vit au crochet de ses parents, rêve de devenir un lapin de Pâques n’est pas la meilleure vision du monde adulte. D’accord, dans un sens, Hop offre de croire à la magie des contes pour enfants, mais pourquoi l’aborder de cette façon? J’ai eu le sentiment d’être prise pour une nouille les 3/4 du temps. Entre les plans qui m’ont remis en tête Moi, moche et méchant. Si vous l’avez vu les Minions sont nettement plus adorables que les poussins. Le scénario du lapin héros qui souhaite devenir star du rock. Fuyant la maison parentale, il rencontre Fred et chamboule sa vie. La fin se devine dès les premières images. Le plus décevant à mes yeux est l’animation, le mélange acteur/dessin ne prend pas. Les valeurs comme l’amitié, le dépassement de soi, l’altruisme, le double récit père-fils (humain et lapin) forment assembler un tel méli mélo que c’est presque déprimant de voir les événements qui arrivent.

L’apparition en guest de David Hasselhoff ne prête même pas à sourire, seule la génération K 2000 comprendra les répliques, les moins de 10 ans risquent de passer complètement à côté des pointes d’humour et de nostalgie. La présence de l’adorable Kaley Cuoco (Penny dans The Big Gang Theory) sert juste à monter un adulte mangeant des dragibus sortis tout droit du postérieur d’un lapin.// Attention petit passage délicat, âme sensible, je vous préviens// Car oui, le héros Robbie, lapin de son état a pour particularité d’évacuer au lieu de selles des bonbons. Quelle drogue a été prise par les scénaristes pour pondre un truc pareil? Dans un film pour jeune public, comme s’ils avaient besoin de ce genre d’idée pour avoir des âneries en tête. J’imagine d’ici les grumeaux qui vont croire qu’en allant aux toilettes ils découvriront à la place de leur caca un amas de douceurs sucrées.

Hop m’a semblé durer une infinité d’heures. Il y a des films qui vous donne envie de retomber en enfance et d’autres qui vous font apprécier d’être adulte. Si votre âge est supérieur à 8/10 ans, passez votre chemin seul sans enfants. Même avec, j’aurai tendance à dire. Surtout quand Les Contes de La nuit, Kung Fu Panda 2 ou Cars 2 envahissent les salles de cinéma l’été. Les animaux mignons avec une frimousse craquante ne suffisent pas à rendre un long métrage intéressant, la preuve en est avec Hop. C’est doux certes, seulement le scénario est niais, avec un humour pas forcément captivant. Quand on est parents, on en voit de ces oeuvres mémorables, y a des limites supportables et là trois mots: passez votre chemin!!!!

3 Moop raisons de voir Hop:

  • vos enfants apprécieront les animaux tout doux
  • vos enfants aimeront le chocolat, les oeufs de Pâques
  • vos enfants trouveront génial le traineau du lapin de Pâques (un traineau!!!! moi qui croyait que seul le Père Noël en avait un)

3 Moop raisons de fuir Hop:

  • le scénario convenu
  • l’animation décevante
  • les héros et l’idée de voir un Alvin et les chipmunck en énième version.

Note: 4/10

Public: dès 3 ans. (Attention risque d’ennuie et de crises de déprime si vous avez perdu toute flammèche d’enfance)

Date de sortie cinéma : 6 juillet 2011

Réalisé par Tim Hill
Avec James Marsden, Russell Brand, Kaley Cuoco

Long-métrage américain . Genre : Animation , Comédie , Famille
Durée : 01h35min Année de production : 2010
Distributeur : Universal Pictures International France

Synopsis : Robbie est un lapin adolescent dont le père dirige une chocolaterie secrète qui produit chaque année les délicieuses confiseries pour les fêtes de Pâques (cloches, lapins et œufs en chocolat). Le père de Robbie, personnage enjoué et connu pour être le Lapin de Pâques, est prêt à céder la chocolaterie familiale à son fils. Cependant, Robbie ne rêve que d’une chose : devenir batteur dans un groupe de Rock. A la veille de la passation de pouvoir, Robbie s’enfuit.

C’est pendant son séjour à Hollywood qu’il fait la connaissance de Fred, un jeune homme qui nourrit de grands rêves qu’il n’a toujours pas réalisés. A l’approche de la trentaine, Fred vit toujours chez ses parents, le temps de trouver un travail et un sens à sa vie. Il finit enfin par se voir confier la délicate mission de s’occuper d’une majestueuse demeure, qui doit garder tout son éclat en l’absence de ses propriétaires. Un malencontreux incident pousse Fred à héberger Robbie dans la villa ; ce dernier se révélant être le plus odieux des hôtes.

Inquiet de la disparition de son fils, le Lapin de Pâques charge son commando d’élite, les Bérets Roses, de le ramener à la maison. Seulement voilà, l’affaire familiale est sous la menace de Carlos le poussin, n°2 aux commandes de l’usine. Profitant de la disparition de Robbie, Carlos complote pour prendre la main sur la chocolaterie familiale et contrôler ainsi les fêtes de Pâques. Fred et Robbie réaliseront-ils leurs rêves? Robbie et les Bérets Roses reviendront-ils à temps pour sauver la chocolaterie familiale des mains du perfide Carlos?

6 commentaires sur “[Avis] Hop (2010) l’attaque du Lapin de Pâques comment perdre Penny (Kaley Cuoco)

  1. Tout à fait d’accord sur tous les points! Ma fille (11 ans) et moi nous sommes beaucoup ennuyées! D’ailleurs, nous étions pratiquement les seules dans la salle! Un humour qui ne décolle pas, peu d’émotions. Quand on a vu « Shrek », ou plus récemment « Blue », on se dit qu’il faut vraiment avoir la recette pour faire un dessin animé qui « prend ». Dommage, il y avait matière pourtant.

    1. @Fleur Shrek c’est un humour plus adulte. Blue, c’est mignon nettement plus que Hop! Je sais que plusieurs enfants ont apprécié, les miens ont aimé sans plus. L’idée du lapin de Pâques qui refuse sont héritage aurait pu être traité différemment, là j’ai eu du mal.

    1. Je suis dure car je m’attendais pas à un film pareil. J’en arrive presque à me dire que Alvin et ses frères sont moins dramatiques. Et quitte à choisir une bestiole moopignonne, j’opte pour Mission G :)
      J’y peux rien, Penny qui mange des cacas dragibus ça m’a perturbé. :(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *