[Avis] Her de Spike Jonze

Her m’attirait pour son synopsis et son casting. J’étais tentée de voyager, tenter de vibrer, tenter de partir dans une belle histoire d’amour improbable. Spike Jonze donne à Joaquin Phoenix un rôle en or. L’acteur porte le film sur ses épaules. Face à une Samantha ayant la voix de Scarlett Johansson, fascinante, envoutante, magnifiquement travaillée, séductrice, les deux m’ont emportée.

Synopsis:

Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne, capable de s’adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de ‘Samantha’, une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…

Affiche Her de Spike Jonze

Mon avis:

Je suis partagée. Partagée et confuse. Plusieurs jours après la projection, je ne sais toujours pas si j’ai un coup de coeur ou si j’ai juste un papillon pour Her. La vision de cette égoïsme latent de plus en plus prononcer, de cette bulle qui existe omniprésente, de cet écart entre les êtres m’a rendu triste. Elle est réaliste. Tellement, que ça en sert le coeur. Les années passent apportant leur lot de liens, de relations, mais jamais le monde n’a paru si replier sur soi. Chaque homme, chaque femme, même si ils possèdent un entourage, à une face solitaire, plus ou moins prononcée.

Derrière la romance entre Theodore et Samantha se cache une fond philosophique, un tantinet trop long, mélancolique, réaliste, perturbant sur la société moderne. Le message s’avère poétique, somptueux, intense qui peut laisser sur la carreau. L’amour se dessine, captive tout en accentuant une part très proche de la pensée que les histoires finissent mal en général. Je ne sais pas pourquoi, j’ai eu ce sentiment dès le début du long métrage. Au niveau du casting, en dehors de Phoenix, Amy Adams est divine une fois de plus. Elle incarne à la perfection la confidente perdue. Rooney Mara est le visage plus dur, plus impénétrable. Les deux comédiennes illuminent le film. Elles sont brillantes.

Spike Jonze offre à travers Her une romance contemporaine, un regard sur la solitude des hommes qui se cherchent, sont connectés, sont reliés mais seuls au fond. Le monde noie la solitude. La cache. La couve. La société possède tout un panel de réseaux tout en appuyant sur les tourments humains de trouver sa moitié, son tout, son âme soeur dans cette multitude de connectiques.

Ma note:

7,5/10

Informations:

Sortie: 19 mars 2014 / Distributeur: Wild Bunch Distribution/ Genre: Romance, Science Fiction, Drame

Casting:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *