Les sorcières n'ont qu'à bien se tenir

[Avis] Hansel et Gretel (Hansel and Gretel: Witch Hunters) – 2013

Hansel et Gretel m’intriguait pour son côté « revisitons le conte des frères Grimm ». Vous ne vous êtes jamais posé la question de ce que devenez vraiment ces deux enfants après leur rencontre avec la sorcière ? Et une fois le livre refermé? Moi, si. L’oeuvre de Tommy Wirkola y répond dans un sens.

Les sorcières n'ont qu'à bien se tenir

Histoire:

Interdit aux moins de 12 ans (du sang et des meurtres en pagailles)

Liés par le sang, Hansel et Gretel ont aujourd’hui soif de vengeance, et ils s’en donnent à cœur joie. Pourtant, sans le savoir, ils sont désormais victimes d’une menace bien plus grande que leurs ennemis : leur passé.

Mon avis:

Hansel et Gretel se pare d’un voile moderne, assez hors du commun. Les anachronismes et improbabilité signent comme un petit clin d’oeil à la tentative de donner vie à une suite des frères Grimm. De montrer, les enfants devenus des tueurs de sorcières, une petite revanche sur leur destin. Même si les contes sont loin d’être si tendre que nos souvenirs d’enfants voudraient nous le laisser croire. Les miniatures dévorés par une sorcière qui termine dans un four, poussé par une petite fille, c’est pas franchement des plus doux en récit, vous ne croyez pas?

Nous passons un bon moment devant le long métrage de Tommy Wirkola. L’ensemble est rythmé, même s’il faut avouer que les coupures dans la trame gêne un tantinet, offrant un semblant de censure au film qui se veut décomplexer et fun.Le sentiment d’avoir loupé un effet, une discussion, une explication ou un semblant d’informations nous étreint. Les liens entre Hansel et Gretel avec leur passé s’en ressent. Les révélations apparaissent limite incongrue. Pourtant, l’idée s’avère excellente. Les personnages des deux frère et soeur campés par Jeremy Renner et Gemma Arterton captivent l’attention. Les effets des excès de sucre prêtent à sourire. L’écriture des enfants devenus d’impitoyables chasseurs de sorcières est rendue attachante. Nous passerons sur la vilaine suprême pas assez féroce Famke Janssen. (où est passée la sublime Jean Grey qui peut s’enflammer et pousser l’univers à la destruction?)

Le côté gothique, les costumes, les gadgets improbables et les paysages apportent une touche sympathique, décalée. Le film se pare d’une image fun, gore osant une violence sanguinolente. Ceux qui souhaitent des giclées d’hémoglobine, des têtes coupées, des membres arrachés, foncez, les autres, passez votre chemin. Les répliques et les situations se montrent drôles, comiques, délirantes avec un grain. Petit bémol, les méchantes sont obligatoirement des sorcières, des êtres féminins. Le clin d’oeil aux éléments démoniaques liés à la couleur rousse tape droit au but. Hansel et Gretel a rempli son rôle de divertissement pendant toute la durée, loin de se prendre au sérieux, pas de prise de tête, de l’amusement et un sourire à la sortie. Même si l’idée d’un director’s cut serait un très bon point pour mieux capter les petits manques, voir gommer les défauts.

Ma note: 7/10

Sortie le 6 mars 2013/ Distributeur: Paramount Pictures France/ Genre: Action , Fantastique , Epouvante-horreur

Casting: Jeremy RennerGemma ArtertonFamke JanssenDerek MearsIngrid Bolsø Berdal,Monique GandertonPeter StormareThomas MannZoe Bell

Pour le fun:

Page gifs animés : http://www.facebook.com/HanselEtGretel.lefilm/app_153284594738391

Sites officiels:

www.hanseletgretel-lefilm.fr

http://www.facebook.com/HanselEtGretel.lefilm

Autre avis:

Kev

Aude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *