[Avis] Glacé comme la mort par James Hayman

★Synopsis:★
Elaine Goff est une jeune et brillante avocate de Portland à qui tout réussit. Jusqu’à ce qu’on retrouve son corps nu et gelé dans le coffre de sa BMW, abandonnée sur un quai du port. Dans sa bouche, un bout de papier sur lequel le tueur a inscrit une étrange citation biblique.
À mesure que l’enquête de l’inspecteur Mike McCabe et de sa partenaire Maggie Savage progresse, la liste des suspects s’allonge : l’un des associés du cabinet, qui était également l’amant de la défunte, un ancien prêtre qui dirige à présent un foyer pour adolescents fugueurs, un beau-père violent, le propriétaire d’Elaine, qui semble en savoir long sur sa vie privée…
Quand McCabe apprend qu’il y a eu un témoin du meurtre, il se précipite pour l’interroger. Mais la jeune femme a disparu. S’est-elle enfuie ? Ou, pire, le tueur l’a-t-il retrouvée ?
Car ce dernier n’a pas fini sa croisade sanglante…

★Mon avis:★

Glacé comme la mort pose une ambiance lourde, sombre et morbide parfaite pour un thriller. J’ai eu quelques petits moments moins appréciables que d’autres. Peut-être ne partie par les côtés très descriptifs. Il n’en demeure pas moins que le récit possède de nombreuses qualités et parvient à tenir en haleine jusqu’au bout.

La narration offre la rencontre avec trois personnages: Elaine Elisabeth Goff, Abby Quinn et l’ Inspecteur McCabe. Trois facettes différentes d’un monde, un avocat, un jeune inspecteur et une schizophrène. Le trio se retrouve lier par la force des choses. Elaine est victime d’un meurtre. L’enquête nous entraîne dans un dédale de sentiers intrigants, prenants. Les suspects se succèdent. L’esprit cherche qui est le coupable. Je me suis laissée porter par le style de James Hayman. Tout le monde devient un potentiel meurtrier sous sa plume. Les indices se guettent pour dénouer les pièges et les ramifications posées. Les graines semées se dégustent, poussent vers les mauvaises voies parfois.

De nombreuses pistes se dessinent. L’auteur parvient à maintenir une tension tout le long du récit qui permet aux lecteurs de plonger dans une trame mesurée, passionnante, calculée. Les chemins parcourus sont toujours teintés de doutes. Pièce par pièce, les événements semblent démonter les idées naissantes et les déroutent vers une nouvelle énigme. Les rebondissements perturbent, titillent encore plus la curiosité. Le polar tient en haleine. L’envie de connaître le fin mot de la fin des horreurs poussent à rester captiver.

Au final, une enquête imparfaite, mais qui dose avec talents les ingrédients des thriller et récits à suspense pour entraîner son lectorat dans un jeu de piste qui saura lui glacer les veines. A dévorer, bien au chaud, portes closes, à l’abri chez soi.

★ Merci aux éditions L’Archipel pour cette découverte ★

★Ma note:★
★ 8/10 ★

★Informations:★
Titre original : glace-comme-la-mort-par-james-hayman
Auteur: James Hayman
traduction: Frédéric Brument
Collection Les maitres du suspense
Editions L’Archipel
Date de parution: 5 octobre 2016
396 pages
Prix: 22 euros

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *