[Avis] Free State of Jones de Gary Ross

★Synopsis:★
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
En pleine guerre de Sécession, Newton Knight, courageux fermier du Mississippi, prend la tête d’un groupe de modestes paysans blancs et d’esclaves en fuite pour se battre contre les États confédérés. Formant un régiment de rebelles indomptables, Knight et ses hommes ont l’avantage stratégique de connaître le terrain, même si leurs ennemis sont bien plus nombreux et beaucoup mieux armés… Résolument engagé contre l’injustice et l’exploitation humaine, l’intrépide fermier fonde le premier État d’hommes libres où Noirs et Blancs sont à égalité.

★Mon avis:★

Free State of Jones touche du doigt les causes et aboutissements de la guerre de Sécession. Le récit s’appuie sur une histoire vraie. Il se voile d’une fresque qui se veut témoin d’une époque et des conséquences sur plusieurs générations d’Américains. L’esclavage est dénoncé dans une version très tout est bien ou mal. Suivre, le héros Newton Knight (Matthew McConaughey excellent dans son rôle) à travers de nombreuses années offre une perspective plus large, plus grande de tous les chemins suivis avant et après la traite des hommes noirs.

Les images sont d’une beauté à couper le souffle. Les paysages dépeignent une nature majestueuse, parfait écrin aux actes des hommes sur le terrain des conflits, sur la manière de les gérer mais aussi sur le rapport avec les esclaves. La palette de couleur donne un accent aux événements, selon les tourments et les sentiments de ses protagonistes, elle semble prendre des nuances différentes, comme pour appuyer sur les douleurs et les méfaits des hommes envers d’autres hommes. Le système broie ceux qui ne sont pas dignes de lui selon des critères de peau… Dur, brute et intense, le ton accuse les institutions qui ont permis cette différence.

Free State of Jones narre l’émancipation d’un peuple, sa souffrance. Je regrette juste le traitement. Fastidieux. Il ne sombre pas dans le cliché de l’homme blanc gentil qui libre les esclaves, seulement, il se pare d’un chemin sinueux, parfois déroutant avec ses flash-backs. Peut-être que je m’attendais à autre chose, à un récit plus historique, plus encré. Peut-être est-ce l’apport du combat d’un descendant de Knight maladroitement abordé qui m’a déçue ou laissé sur ma faim… Car, oui, son ancêtre Newton Knight a osé vivre en couple avec Rachel (Gugu Mbatha-Raw), une esclave en fuite, tout en étant marié à Serena (Keri Russell)... L’une est restée en soutien, l’autre a fui. Du moins, le film le présente ainsi… Les relations entre le trio a eu le don de me faire lever les yeux au ciel, tout semble tellement bien se dérouler, sans un heurt, sans une crise… limite un sourire et tout s’efface.

J’ai eu du mal à accrocher sur la totalité de la présentation. Le film a le mérite de démontrer que les hommes s’allient par la nécessité des choses, les forces unies effacent les différences mais ne les gomment jamais. Ici, nul couleur de peau, ni blanc ni noir dans l’envie de liberté. Juste des hommes qui veulent vivre.

Free State of Jones profite d’un casting étincellent, pour présenter un part de l’histoire américaine. Dommage que les nuances entre les gentils et les méchants ne soient que blanches ou noires, point de nuance, point de degrés, j’ai des doutes que la réalité aie été aussi simple…

★ Merci à Metropolitan FilmExport pour la projection ★

free-state-of-jones-de-gary-ross-affiche-vf
★Ma note:★
★ 7/10 ★

★Informations:★
Distributeur: Metropolitan FilmExport
Date de sortie 14 septembre 2016
Durée: 2h 19min
De Gary Ross
Avec Matthew McConaughey, Gugu Mbatha-Raw, Mahershala Ali
Genres Guerre, Biopic, Drame
Nationalité Américain

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *