[Avis Film] Tout en Haut du Monde de Rémi Chayé

Synopsis:
1892, Saint-Pétersbourg.
Sacha, jeune fille de l’aristocratie russe, a toujours été fascinée par la vie d’aventure de son grand-père, Oloukine.
Explorateur renommé, concepteur d’un magnifique navire, le Davaï, il n’est jamais revenu de sa dernière expédition à la conquête du Pôle Nord.
Sacha décide de partir vers le Grand Nord, sur la piste de son grand-père pour retrouver le fameux navire.

Mon avis:
Tout en Haut du Monde permet de suivre une héroïne hors du commun: Sacha. Bien décidée à continuer le navire de son grand-père disparu, la jeune fille transporte le public dans une aventure initiatique. Au fil des péripéties, les actions de Sacha parle plus que les mots. Forte, brillante, courageuse, intelligente, elle séduit par son caractère. L’identification avec cette jeune fille se forme petit à petit.

Visuellement, l’animation se teinte d’un esthétisme particulier. Etrangement, il m’a apaisé. J’ai eu des envies de me replonger dans Tolstoï en le voyant (un très beau compliment pour ma part, vu l’amour que j’ai pour cet auteur). Le trait se porte délicatement, simplement, comme des tableaux picturaux qui séduisent d’un regard. Les couleurs se fondent dans la trame. Elles accentuent la quête et les sentiments de son héroïne. Des nuances douces, pastelles, chaudes, froides, elles accompagnent à la perfection les émotions et les actions des personnages. Sous ses aspects simples, le dessin s’avère plus complexe, il a son charme. Je suis tombée amoureuse de ce style épuré, sans détails superflu, sans moultes traits encore et encore… Comme si l’écrin s’inclinait pour offrir un plus bel attrait, une mise en avant à son personnage principal: Sacha. Cette jeune fille illumine chaque scène. Elle est magique. Vraiment. En quête du navire de son grand-père, le voyage lui permet de se trouver. Dans une époque où les femmes n’avaient pas toujours leur mot à dire, devaient suivre les règles, l’héroïne suit sa propre voie.
Tout-en-haut-du-mondeweb-affiche

Son indépendance intrigue. Surprend et captive. La jeune demoiselle du début s’affirme, sort de sa chrysalide et se métamorphose. Comme si la quête lui offrait un épanouissement, ses ailes. Son visage d’ange colle parfaitement avec son caractère. Douce, tendre, agréable à vivre, Sacha est un perle, majestueuse, bornée, têtue, persévérante, travailleuse, intelligente. Elle se rebelle non pour être comme tous les adolescents, non pour trouver des réponses, pour sortir du carcan familial. Admirable jeune fille, Sacha est l’ancre du film. La lumière, la douceur même dans les moments intenses, elle apporte une note équilibrée, passionnante.

Tout en haut du monde mérite d’être vu. Le long métrage d’animation possède un charme décalé, étrangement perdu entre deux eaux. Comme si le temps n’avait pas d’emprise. Il offre en plus la part belle à son héroïne, avec qui il partage cette force, cette volonté de dépasser les barrières, de se libérer des contraintes pour mieux prendre son envol. Et quel envol. Mission réussie pour ma part. Un très gros coup de coeur pour ce petit bijou qui deviendra grand, je lui souhaite.

Ma note:
9/10
Coup de coeur

Film vu lors de Mon Premier Festival

Informations:
Sortie en salles : 27.01.2016
Animation
De : Rémi Chayé
FICHE FESTIVAL
Festival d’Annecy – PRIX DU PUBLIC

FICHE TECHNIQUE
ACTEURS
Avec les voix de Christa Théret, Feodor Atkine, Thomas Sagols, Rémi Caillebot, Audrey Sablé, Fabien Briche

Création graphique et Réalisation Rémi Chayé
D’après un scénario original de Claire Paoletti, Patricia Valeix
Adaptation et Dialogues Fabrice de Costil
Musique originale composée par Jonathan Morali
Direction artistique des voix Viviane Ludwig
Première Assistante-Réalisatrice Marie Vieillevie
Montage Benjamin Massoubre
Superviseur Posing, Animation et Dessin d’animation Liane-Cho Han
Directeur artistique couleur Patrice Suau
Superviseur compositing Rafaël Vicente
Une coproduction SACREBLEU PRODUCTIONS, MAYBE MOVIES, 2 MINUTES, FRANCE 3 CINEMA, NØRLUM
Productrice exécutive Nadine Mombo
Studios d’animation 2MINUTES, NØRLUM
Son Régis Diebold, Mathieu Z’Graggen, Florent Lavallée
http://toutenhautdumonde.blogspot.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *