[Avis Film] Ted 2 de Seth MacFarlane

Mon avis:
Ted avait conquis mon coeur en 2012. Cet ours atypique, irrévérencieux, meilleur ami de Mark Wahlberg revient dans un second opus toujours aussi délicieux. La surprise est passée. Le charme agit différemment. Le ton demeure dans la lignée du premier. Les émotions sont toujours là.
Ted 2 - Affiche
Synopsis:
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Les deux meilleurs amis du monde vont cette fois-ci s’aventurer en territoire totalement inconnu : le moment est venu de légaliser l’existence de Ted.
Nos deux compères vivent toujours à Boston, mais alors que John est désormais célibataire, Ted a emménagé avec Tamy Lynn, la bombe de ses rêves.
Alors qu’ils traversent leurs premiers orages maritaux, ils décident de faire un enfant pour consolider leur couple. Leurs espoirs sont brisés lorsque la cour du Massachussetts refuse de reconnaître le statut de personne à Ted, et lui octroie celui de « propriété », ce qui le rend inapte à l’adoption.
Il est licencié de son travail au magasin et informé sans autre forme de procès que son mariage est annulé.
Furieux et dégoûté, Ted va canaliser sa frustration sur la restauration de ses droits, et demander à son meilleur ami de l’aider à poursuivre en justice la Cour du Massachussetts.
Ils engagent alors en tant qu’avocat une jeune activiste de la légalisation de la marijuana : Samantha L. Jackson.
Mais Ted est débouté. Le trio s’embarque alors dans un road trip vers New York afin de tenter de convaincre le célèbre avocat des droits civils Patrick Meighan de porter leur dossier en appel.
Leur but est de prouver qu’un ours en peluche accro à la bière et à la fumette a les mêmes droits que n’importe quel Américain accro à la bière et à la fumette.

Ted 2 montre un visage plus mature, moins scabreux, tout en conservant un côté déjanté. Ted doit faire face à des soucis. La peluche est reconnu bien meuble, non doté de sentiments. Les effets spéciaux parviennent à lui insouffler la vie avec brio. La séduction agit comme au premier jour. Le duo formé avec Mark Wahlberg fait mouche. Les deux amis du tonnerre captivent, entraînent dans un tourbillon d’humour, de rire, de larme, de tendresse (un poil décalé mais tout de même présente). Je n’ai pas ressenti tout le piment de Ted, malgré tout, j’ai pris plaisir à suivre les aventures plus adultes de deux copains hors du commun. Le fond touche doucement sur la position de chacun dans la société. Ted cherche à obtenir le statut de personne. Ted prend réellement une existence devant les yeux du spectateur, sa tristesse, sa joie se communiquent.

Le scénario s’appuie sur des références cinématographiques et séries qui pourront en dérouter. Flash est de retour, allumé, passionnant, drôle. La culture « geek » transpire par tous les pores de la pellicule. Peut-être trop par moment. Les pointes d’humour sont loin d’être dans le haut du panier, souvent très en dessous de la ceinture, elles détendent, dérident et permettent d’oublier les soucis. La vulgarité frôle la surface. Une part de moi, à profondément aimé le côté noir des blagues. Le récit s’adresse davantage aux adultes, et pas du tout aux enfants, même si Ted semble innocent, mignon, c’est un démon en peluche sous ses airs doux. Attention!!!

Mark Wahlberg, est parfait (je ne suis pas du tout du tout objective, je suis complètement sous le charme de ce comédien…). John a du mal à se remettre de sa rupture. Son ami Ted est tout pour lui. Ici, les rôles s’inversent. John va sortir du guêpier son doudou et trouve sur sa route une étonnante avocate dans la peau de Amanda Seyfried. Les échanges entre John et ted sont savoureux. Amanda Seyfried, dans le rôle de Samantha Jackson, incarne la nouvelle recrue. Elle a un côté Phoebe qui m’a fait l’adorer. Elle relance la petite étincelle. La ravive. Jessica Barth en Tami-Lynn gagne en présence. La blonde réussit le pari de rendre attachant son personnage qui serait un poil énervant dans un autre film. Mais mon vrai coup de coeur est Giovanni Ribisi qui me flanque une frousse pas possible en étant Donny. J’ai toujours une pensée pour Friends en le voyant.

Ted 2 est une pépite délirante, plus adulte, vulgaire, étonnante, originale. Si vous avez craqué pour le premier, le second devrait vous plaire.

Ma note:
8/10

Ted 2 - Affiche

Informations:
Sortie cinéma: 5 août 2015
Réalisateur: Seth MacFarlane
Distributeur: Universal Pictures International France
Avec Mark Wahlberg, Seth MacFarlane, Amanda Seyfried, Giovanni Ribisi, Morgan Freeman, Sam J. Jones, Patrick Warburton, Michael Dorn, Bill Smitrovich…
En français, JoeyStarr prête à nouveau sa voix à l’ours en peluche Ted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *