[Avis Film] Seul sur Mars de Ridley Scott

Seul sur Mars m’a bluffée. L’adaptation du roman d’Andy Weir par Ridley Scott s’avère une aventure dans l’espace remplie de grâce, de génie… Matt Damon est magistral dans son interprétation. L’acteur illumine littéralement l’écran par sa présence. Il vampirise tout. Méconnaissable physiquement, il livre une des plus belles interprétations d’astronautes que j’ai pu voir ces dernières années.
Affiche Matt Damon Seul sur Mars de Ridley Scott
Synopsis:Envie de voir ce film ?
Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies.

Ridley Scott a donné naissance à une adaptation qui scotche au siège. Visuellement, les images sont magnifiques. Le héros garde un optimisme à tout épreuve. J’ai adoré les pointes d’humour. La fin change par contre par rapport aux écrits. Le ton demeure positif du début à la fin malgré les soucis. L’optimisme ne meurt jamais. L’humour, les clins d’oeil, la personnalité du héros rendent chaque scène magique, attachante, émouvante, perturbante. J’ai eu des frissons. Voir sur grand écran un livre aussi fort que Seul sur Mars a été très riche en émotions. La magie est là, peut-être pas aussi intense que je l’aurai pensé mais pas inexistante, loin de là. J’ai souri devant la bande originale, le mé-samour pour la disco de Watney détend, désarmorce un peu le drame qu’il vit. Le héros en pirate a achevé de me séduire. Son caractère et la mise en scène ont de quoi ravir bien des coeurs.

Le coup de coeur aurait pu arriver sans quelques points. En grosse partie par les autres membres de l’équipe de M.Watney, effacés et pas forcément utilisés au meilleur plan pour le récit. Jessica Chastain m’a perturbée. Mon bémol vient, je m’en rends compte après coup, en majeur partie sur elle. J’ai été un peu déstabilisée par le personnage de Lewis. J’avais dans mon esprit Beck. Sans spoiler, difficile d’expliquer une partie de mon ressentiment… Le petit changement a un côté moderne. Seulement, pourquoi vouloir donner la part belle à une femme? Pourquoi dans ce timbre là? J’avoue que j’ai moins tilté sur le changement de couleur de peau de deux personnages qui sont asiatiques dans le roman. Jessica Chastain est effacée. Elle est loin de ses prestations habituelles. Du moins à mes yeux, son rôle est presque anecdotique. Le petit moins…

Seul sur Mars donne vie à un rêve de môme à travers des images à couper le souffle, dans les teintes rougeoyantes, comme si l’apperçu des Martien ou autres de Total Recall avait trouvé son maître. Ridley Scott signe une mangifique histoire de survie, brillante et optimiste.

PS: Foncez lire le roman de Andy Weir paru aux éditions Bragelonne.

Ma note:
8/10

Informations:
Date de sortie: 21 octobre 2015
Durée: 2h24min
Réalisateur: Ridley Scott
Avec: Kate Mara, Jessica Chastain, Kristen Wiig, Donald Glover, Jeff Daniels, Mackenzie Davis, Matt Damon, Sean Bean, Sebastian Stan
Genre: Science fiction
Nationalité Américain

Un commentaire sur “[Avis Film] Seul sur Mars de Ridley Scott

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *