[Avis Film] La Promesse d’une vie (The Water Diviner) de Russell Crowe

Synopsis:
La Promesse d’une vie est une épopée d’aventures se déroulant en 1919, 4 ans après la terrible bataille des Dardanelles, dans la péninsule de Gallipoli. Un paysan australien, Joshua Connor se rend en Turquie à la recherche de ses trois fils portés disparus. Malgré les barrages de la bureaucratie militaire, sa détermination ne fléchit pas. Il est d’abord aidé par la belle Ayshe, la propriétaire de l’hôtel dans lequel il séjourne à Constantinople, puis par un officier turc ayant combattu contre ses fils. Pour découvrir la vérité et enfin trouver la paix intérieure, Joshua, accompagné du Commandant Hasan, est contraint de sillonner un pays ravagé par la guerre où la frontière entre le Bien et le Mal n’est plus si nette et l’ennemi si clairement identifiable.

La Promesse d’une vie : Photo Olga Kurylenko

Mon avis:
Le film sans être parfait possède un panel de très belles photographies, une bande originale somptueuse (mes oreilles s’en souviennent encore), des personnages touchants et attachants. Russel Crowe est tout simplement à tomber dans la peau de Joshua.
Il marque par son timbre, sa prestance et sa force. Cet homme partagé entre le deuil et le devoir prend aux tripes et entraîne dans son sillage les spectateurs. La respiration tremble à chaque pas de ce père qui cherche à retrouver ses fils.

Les seconds rôles ne sont pas en reste. En tout premier, Olga Kurylenko et Yılmaz Erdoğan, tous les deux captivent le regard. J’ai craqué pour l’acteur Dylan Georgiades, une petite bouffée de malice têtu et agréable. Jai Courtney a su me surprendre par son rôle. Je ne m’attendais pas à son personnage. (Faute à Divergente et à Die Hard 5, j’ai toujours l’impression de le voir en monsieur muscle coincé…). Mon seul bémol dans le casting, serait Ryan Corr, je n’ai pas réussi à être totalement convaincue par son interprétation du fils de Joshua. Il m’a manqué une petite étincelle pour rendre crédible l’ensemble. Difficile de poser le doigt dessus, je n’ai pas eu les sentiments que je pensais éprouver, et quelque part, ça m’a refroidi et rendue triste.

La Promesse d’une vie offre une voyage épique, avec des pointes dramatiques. Un très beau récit avec des émotions à la clé, servi par des comédiens talentueux, qui s’avère plaisant à suivre du début à la fin. Russel Crowe réussit à installer un drame prenant avec des imperfections mais une photographie d’Istanbul superbe à couper le souffle.

La Promesse d'une vie - Affiche

Ma note:
8/10

Informations:

  • Titre vo: The Water Diviner
  • Date de sortie: 15 avril 2015
  • Durée: 1h51min
  • Distributeur: Universal Pictures International France
  • Réalisateur: Russell Crowe
  • Casting: Russell Crowe, Olga Kurylenko, Yılmaz Erdoğan, Jai Courtney
  • Genre Drame , Guerre
  • Nationalité Australien , américain , turc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *