[Avis Film] Kill Your Friends de Owen Harris

Kill Your Friends s’avère une plongée dans le monde artistique anglais, à travers un héros atypique. Nicholas Hoult incarne un personnage que l’on prend plaisir à aimer autant qu’à détester.

Synopsis:
Londres, 1997. Les groupes pop comme Blur, Oasis et Radiohead règnent en maîtres sur les ondes. Steven Stelfox, 27 ans, producteur de musique et chasseur de talents, écrase tout sur son chemin. Poussé par sa cupidité, son ambition et une quantité inhumaine de drogues, il recherche le prochain tube. C’est l’époque d’un business où les carrières se font et se défont. A mesure que les tubes se font plus rares, il tente de désespérément de sauver sa carrière.

Mauvais, égocentrique, manipulateur, malsain, cruel, dur, un peu cinglé sur les bords, Steven Stelfox est rempli de mauvaises intentions pour parvenir à ses fins. Il rêve du haut de l’affiche de décrocher le jackpot avec le groupe du siècle. Peu importe qui s’interpose sur sa route, le héros est avide, corrompu. La facette du monde de l’industrie de la musique en prend pour son grade. Loin d’être douce, lisse et irréprochable. L’ambition est son maître mot. Le rêve de briller risque de brûler les ailes de cet anti-héros. Tout est bon pour être remarqué d’une manière sournoise ou non. Seul le résultat compte. Et pas uniquement pour les hommes…

Le film s’inspire de la vie de John Niven du moins de son roman. Il offre une vision des abus réalisables pour arriver à ses fins. Ici, Steven n’a pas conscience de la descente aux enfers où ses actes le mènent. Etrangement fascinant de le suivre dans sa dérive, sa recherche d’être le meilleur quitte à tuer pour y parvenir. Tous les acteurs sont brillants. Ils accompagnent à la perfection ce sentiment déroutant devant l’évolution des événements. Le charme repose en très grosse partie sur l’interprétation de Nicholas Hoult, sublime et horrible dans son rôle de Steven. A la fois attachant, énervant, perturbant, il remporte toute l’attention sur lui. L’envie de savoir jusqu’où il ira tenaille fortement dès le début le spectateur.

Kill Your Friends - Affiche
Arrogant, calculateur, froid, intense, le héros entraîne dans son sillage. L’atmosphère musicale autour de lui s’adapte ou semble se coller à ses émotions. Etrange encore une fois. Le visuel ne suit pas forcément à tous les coups. Par moments, j’ai regretté un aspect lisse, un je ne sais quoi de troublant dans ce monde trash. Impossible de mettre le doigt dessus, comme si c’était trop sage au final pour marquer tous les points et mener à un coup de coeur.

Steven est un personnage hors norme, surprenant, mais il lui manque une profondeur pour capter totalement toute l’attention, le rendant inoubliable. Peut-être un petit grain de folie, un côté plus déluré, un truc en plus… et un montage différent auraient effacer cette impression. Kill Your Friends de Owen Harris signe une oeuvre drôle, cinglante, mordante et accrocheuse sur certains points.

Ma note:

7/10

Informations:
Date de sortie: 2 décembre 2015
Durée: 1h43min
Réalisateur: Owen Harris
Avec Nicholas Hoult, Craig Roberts, James Corden
Genre Thriller , Comédie
Nationalité Britannique

1 commentaire sur “[Avis Film] Kill Your Friends de Owen Harris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *