[Avis Film] Dracula Untold de Gary Shore

Dracula comment te résister? Pour moi, ce nom rime avec Bram Stoker et Bela Lugosi. J’étais curieuse de le voir sous les traits de Luke Evans, et j’ai été agréablement surprise par Dracula Untold.

Synopsis:

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

L’histoire débute en 1462. La Transylvanie vit une période de calme relatif sous le règne du prince Vlad III de Valachie et de son épouse bien-aimée Mirena. Ensemble, ils ont négocié la paix et la protection de leur peuple avec le puissant Empire ottoman dont la domination ne cesse de s’étendre en Europe de l’Est. Mais quand le sultan Mehmet II demande que 1000 jeunes hommes de Valachie, dont le propre fils de Vlad, Ingeras, soient arrachés à leur famille pour venir grossir les rangs de l’armée turque, le prince doit faire un choix : abandonner son fils au sultan, comme son père l’a fait avant lui, ou faire appel à une créature obscure pour combattre les Turcs et par là même assujettir son âme à la servitude éternelle. Vlad se rend au pic de la Dent Brisée où il rencontre un abject démon et conclut un accord faustien avec lui : il acquerra la force de 100 hommes, la rapidité d’une étoile filante et les pouvoirs nécessaires pour anéantir ses ennemis, en l’échange de quoi, il sera accablé d’une insatiable soif de sang humain. S’il parvient à y résister pendant trois jours, Vlad redeviendra lui-même, et sera à même de continuer à protéger et gouverner son peuple, mais s’il cède à la tentation, il entrera le monde des ténèbres pour le restant de ses jours, condamné à se nourrir de sang humain et à perdre et détruire tout ce et ceux qui lui sont chers.

Mon avis:

Dracula Untold présente le mythe de Dracula en retournant l’image du personnage. Exit, le sanguinaire qui tue pour le plaisir, ici, le héros sacrifie son humanité pour sauver son peuple et sa famille. Etrangement, le ton rend attachant le prince Vlad III. La vision plus moderne mêlant des aspects de super-héros à des transformations peuvent étonner. Le plus drôle serait certainement la nuée de chauve-souris qui obéit aux doigts et à l’oeil de Dracula. A trop vouloir moderniser les mythes, le résultat prête à sourire par moments. Du moins pour ma part, j’ai souri, un vampire avec une force surhumaine, une horde de copains volants et un démon pas des plus mignons, une soif de sang pas vraiment horrible ni frissonnante… Et pourtant, j’ai été divertie par le spectacle, la magie opère. Dracula Untold Luke Evans

Les zones d’ombres sur la vie du Comte Dracula sont amenées avec talents. Les clichés demeurent: allergie au soleil, à l’argent, ail et crucifix, pieu, toutes les faiblesses du vampire sont présentes. Les vieilles croyances et idées ont encore de beau jour devant eux. Un peu de nouveauté (de sang neuf si j’ose dire) aurait été le petit plus très appréciable. Les comédiens castés s’avèrent crédibles dans leur rôle. Tout n’est pas centré sur le héros Dracula. Loin de là, Sarah Gadon et Dominic Cooper, notamment, parviennent à ne pas se laisser voler la vedette par Luke Evans. Ce dernier a su me convaincre et apporter une touche crédible à sa position de chef, de père et de vampire. Luke Evans incarne un Comte Dracula, séduisant, captivant, attirant la sympathie et bluffant dans sa prestation. Le charisme dégagé colle parfaitement à l’idée de Vlad L’empaleur et le voile de mystère sur son passé apporte une touche de compréhension sur ses choix.

Dracula Untold a des bons côtés, si si, je vous assure, entre son personnage clé, sa vision du mythe, ses images, sa mise en scène, l’ensemble ferait oublier les défauts. Un film plaisant, que je garderai sous le coude pour me détendre avec des vampires limite super-héros de comics. Dracula trouve en Luke Evans un acteur à sa hauteur. Et la fin donne très envie de découvrir la suite.

Ma note:
7/10

Informations:

  • Date de sortie salle 1 octobre 2014 / vidéo : 10 février 2015
  • Durée: 1h32min
  • Distributeur: Universal Pictures International France
  • Réalisateur: Gary Shore
  • Casting: Luke Evans, Sarah Gadon, Dominic Cooper
  • Genre Action , Fantastique , Epouvante-horreur
  • Nationalité Américain

Un commentaire sur “[Avis Film] Dracula Untold de Gary Shore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *