[Avis] Erik Vogler et les crimes du roi blanc par Beatrice Osés et Anaïs Goacolou

★Synopsis:★
Cette année, Erik prévoyait de faire un voyage de rêve à New York avec son père. C’est en fait des vacances de cauchemar auprès de sa grand-mère à Grasberg en Allemagne qu’il va vivre ! Cauchemar d’abord parce que sa grand-mère n’a jamais été très sympathique avec lui, elle le trouve trop « bizarre ». Cauchemar surtout parce que dès la première nuit chez sa grand-mère, Erik aperçoit un fantôme derrière la fenêtre de sa chambre. Puis les pièces d’un jeu d’échecs tachées de sang apparaissent dans son lit, un morceau de Schubert s’enclenche tout seul dans le salon… Dans le journal local, Erik croit reconnaître le fantôme dans le visage d’une jeune fille de quinze ans dont le cadavre a été retrouvé près de l’endroit où il vit. Malgré la peur, Erik commence à mener son enquête. Que cherche à lui dire cette mystérieuse apparition qui le poursuit ?

Erik Vogler et les crimes du roi blanc

★Mon avis:★
Pourquoi Erik Vogler m’a séduite? Le héros a une personnalité qui m’a fait penser à une de mes séries favorites: Monk. Il s’avère méticuleux, un tantinet maniaque et terriblement intelligent mais franchement pas des plus doué en relations humaines. Tout doit être en ordre, tout doit être réglé comme du papier à musique, alors quand son père flanque tout son planning en l’air en annulant leur voyage à New-York. Le jeune homme se renferme un peu sur lui même. Tout s’écroule. Le voilà obligé de partir une semaine chez sa grand-mère qu’il ne porte pas vraiment dans son coeur.

Erik se retrouve à Brème (bon mon cerveau est parti en imaginant un conte avec des chants en lisant le nom de la ville… pardon pardon cher auteur…). Le comportement hors norme, décalé du petit-fils ennuie l’aïeul plus sociable que lui, comment s’occuper que nos petites manies tapent sur le système de notre famille? La vieille femme tente de le pousser dans les bonnes grâces du petit voisin sans succès. L’ennui ne sera pas longtemps dans le tableau. Plusieurs meurtres sont commis un peu partout en Allemagne depuis plusieurs jours. Un mystère demeure sur l’identité du criminel. Rien ne semble pouvoir le faire sortir de l’ombre. Jusqu’à ces petits indices laissés pour notre héros: une mélodie de Schubert, des pièces d’échiquiers et un fantôme. L’enquête du pourquoi du comment de ses événements entraînent Erik dans une enquête.

Beatriz Osés propose un récit captivant, brillant, posé comme une partie d’échecs. Chaque indice, chaque morceau a sa place, chaque geste, chaque mot installe une ambiance particulière. Erik aime la perfection, intelligent, il surprend par ses raisonnements, un peu dans sa bulle, il a des difficultés à se lier avec les autres. Il a tout de l’anti-héros et pourtant il est totalement et incroyablement attachant.  Et je ne parlerai pas de sa grand-mère qui est à son opposé. Ou de Albert, le voisin. Tous les personnages ont leur place. Ils se savourent.

Erik Vogler et les crimes du roi blanc par Beatrice Osés et Anaïs Goacolou pose un univers passionnant avec un héros atypique. L’aura de mystères, d’enquêtes, de fantastique se mêlent à la perfection. Le roman se dévore rapidement. La lecture s’avère un moment très agréable, un thriller très intéressant avec des bons protagonistes. 

★ Merci aux éditions Hachette pour ce SP ★

★Ma note:★
★ 9/10 ★

Coup de coeur
★Informations:★
Auteures: Beatrice Osés, Anaïs Goacolou
Thèmes: Roman policier jeunesse, Roman Jeunesse 9-12 Ans, Meurtres en série, Fantômes, Jeu d’échecs

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *