[Avis en série] The Big C saison 4 (saison finale)

Synopsis:

Cathy reçoit de bonnes nouvelles du docteur Sherman : sa chimiothérapie expérimentale semble porter ses fruits. Bien décidée à profiter de la vie, elle fréquente désormais un bar où elle prétend être Alexis, une hôtesse de l’air, et décide d’adopter un enfant ! De son côté, Paul, qui a survécu à son attaque, décide de devenir coach, avec l’aide de Joy. Quant à Andrea, elle est de retour d’Afrique…

Avis:

Laura Linney reprend son rôle de Cathy pour l’ultime saison de The Big C. Les aventures de l’héroïne me manqueront. La série est dramatique, elle traite avec talent, du cancer. La maladie touche Cathy de plein fouet. La pousse à se dépasser, à vivre, à découvrir le monde. Le fond possède une pointe d’humour parfois mordant au point d’en avoir des larmes. Le destin funeste de de la mère de famille se dessine, impossible de l’éviter, de le nier, pourtant, son combat, son parcours s’avère un hymne à la vie, à avancer, à se relever. L’existence est éphémère, il faut s’atteler à rendre le quotidien assez bien pour qu’on s’y sente correctement. Jamais un mot de trop, jamais un jugement, jamais une critique sur les traitements, les choix, juste une manière de voir, de cohabiter avec ce crabe, ce compagnon qui arrive sans crier gare, s’accroche et gagne certaines manches.

Saison 4 The Big C Laura Linney

Le casting de The Big C a plusieurs atouts, il est brillamment mené par Laura Linney qui est tout bonnement magnifique dans son rôle. Elle illumine, rayonne, chacune de ses apparitions rend le monde doux, malgré sa noirceur. C’est une femme remarquable, vive, étonnante, surprenante. Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Ils sont tous charmants, séducteurs, à leur manière, ils capturent le coeur et le gardent: le mari (Oliver Platt), l’adolescent (Gabriel Basso), l’élève (Gabourney Sidibe) ou le frère bipolaire (John Benjamin Hickey). Tous font craquer.

Cette saison finale est à la hauteur de toute la série, somptueuse, touchante, éprouvante, émouvante. Cathy Jamison a su titiller, flanquer des coups à la maladie, à l’amour, à la religion pendant 4 ans. Elle m’a transportée, elle m’a fait l’aimer. Le petit pincement à la fin du dernier épisode se présente et laisse place à un sourire. Profitez de la vie, profitez des êtres aimés, profitez d’être soi, voilà le message de The Big C avec tendresse, humour décapant et pointes de folies.

Note:
9/10
Informations:

  • Acteurs : Laura Linney, Oliver Platt, Gabriel Basso, John Benjamin Hickey, Susan Sarandon
  • Réalisateurs : Michael Engler, Adam Bernstein, Jann Turner, Jennifer Getzinger, Richard Heus
  • Audio : Anglais (Dolby Digital 5.1), Italien (Dolby Digital 2.0 Surround), Français (Dolby Digital 2.0 Surround)
  • Sous-titres : Français, Italien, Anglais, Danois, Finnois, Néerlandais, Norvégien, Suédois, Arabe
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Anglais
  • Nombre de disques : 2
  • Distributeur: Sony Pictures Entertainment
  • Date de sortie du DVD : 28 mai 2014
  • Durée : 216 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *