[Avis] Effets secondaires (Side Effects) de Steven Soderbergh

Effets secondaires est l’une des excellentes surprises que j’ai pu voir en 2013. Un ensemble son, images, histoires, personnages, bande sonore captivant et palpitant qui m’a séduite. Difficile de poser mes sentiments, les raisons pour lesquelles j’ai apprécié l’oeuvre de Steven Soderbergh sans dévoiler plusieurs pans de l’histoire.

Et si les effets secondaires étaient pires que la maladie?
Et si les effets secondaires étaient pires que la maladie?

Histoire:

Jon Banks est un psychiatre ambitieux. Quand une jeune femme, Emilie, le consulte pour dépression, il lui prescrit un nouveau médicament. Lorsque la police trouve Emilie couverte de sang, un couteau à la main, le cadavre de son mari à ses pieds, sans aucun souvenir de ce qui s’est passé, la réputation du docteur Banks est compromise…

Mon avis:

Le film de Soderbergh permet d’aborder le débat de la consommation des médicaments, la solution parfois facile de soulager ses maux par leur absorption. Sans s’y attarder, sans étouffer, sans être moralisateur, le ton pose les idées et pointe du doigt les deux côtés médecins et patients. La surmédication est omniprésente. Elle donne le sentiment que tout peut guérir grâce à une petite pilule. Hop, un maux, un remède. Soigner à coups de traitements pharmaceutiques, sans se soucier des effets secondaires. Les laboratoires apparaissent comme des séducteurs, ils tentent d’appâter les médecins pour leur profit. Le casting est irréprochable dans sa quasi totalité. Le film mène le spectateur dans un théâtre d’événements fascinant.

Rooney Mara est brillante dans son interprétation de la jeune Emily. L’actrice offre une des meilleures performances de sa carrière. Elle est renversante, attirante et mystérieuse. Elle dégage une force, une chaleur renversante dans sa prestation. Je me suis retrouvée partager entre son air innocent, son aspect sournois et sa démence. Son personnage instable étonne, et je me suis attachée à Emily l’air de rien.

Effets secondaires - photo Jude Law

 

Face à Mara, Jude Law convainct, dans son rôle de psychiatre Joan Banks, il est bluffant. Pour rien gâcher, les petits mots en français filent des frissons dans la colonne vertébrale. Le docteur n’hésite pas à prescrire des antidépresseurs pas encore mis sur le marché, sous les effets d’une étude à ses patients atteints du mal de vivre, déprimé. Au départ, Joan Banks semble dans le moule du médecin qui se laisse séduire par l’argent, puis il cherche le pourquoi des actes d’Emily. Il enquête, soulève des questions.

Effets secondaires s’avère savoureux, un film palpitant, un thriller captivant avec de bons rebondissements. La toile de fond est un mélange subtil entre psychiatrie et traitements médicamentaux. Les rebondissements sont intelligents, ils tiennent en haleine et surprennent. Même si la fin tire un peu  les cheveux en quatre. Jude Law comme Rooney valent le déplacement. Je passerai sur Channing Tatum (Magic Mike) qui m’a pas convaincue (je ne parlerai même pas du costume). Mention à Catherine Zeta-Jones qui m’a étonnée, le point final m’a titillé, malgré quelques détails simples.

Channing Tatum et Rooney Mara face à leur destin
Channing Tatum et Rooney Mara face à leur destin

Ma note: 9/10

Sortie: 3 avril 2013/ Distributeur: ARP Sélection/ Genre: Policier , Drame , Thriller

Casting:  Rooney MaraCarmen PelaezMarin Ireland, Catherine Zeta-Jones, Channing TatumHaraldo Alvarez,James MartinezJude LawPolly DraperVladimi Versailles

Plus d’informations: (sources Allociné)

Un goût de fin

Steven Soderbergh a annoncé à de multiples reprises qu’Effets secondaires serait son avant-dernier film avant de prendre sa retraite du métier de réalisateur. Son dernier projet, Behind The Candelabra, a été tourné dans la foulée de ce film.

Retrouvailles
Avec Effets secondaires, Steven Soderbergh s’est entouré de collaborateurs avec qui il avait déjà travaillé par le passé : Scott Z. Burns n’est autre que le scénariste de Contagion où figurait déjà Jude Law. Dans la catégorie des acteurs retrouvés, citons Channing Tatum à l’affiche de Magic Mike (2012) et Piégée (id.), Catherine Zeta-Jones qui interprétait l’un des rôles de Traffic (2000) et Ocean… Lire la suite

Autre avis:

Passeur critique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *