[Avis] Captain America, le soldat de l’hiver de Anthony Russo et Joe Russo

Captain America, le premier vengeur, mon rêve de gamine sur grand écran, revient dans les salles le 26 mars 2014. Steve Rogers est un personnage que j’apprécie, un des rares super-héros qui a un sens de l’honneur exacerbé, un caractère conciliateur, des valeurs auxquelles il s’accroche coûte que coûte et un charme d’un autre temps. C’est un de mes plaisirs de lecture depuis que je suis haute comme trois pommes.

Captain America, le soldat de l'hiver - Photo Chris Evans, Scarlett Johansson

Synopsis:

Après les événements cataclysmiques de New York de The Avengers, Steve Rogers aka Captain America vit tranquillement à Washington, D.C. et essaye de s’adapter au monde moderne. Mais quand un collègue du S.H.I.E.L.D. est attaqué, Steve se retrouve impliqué dans un réseau d’intrigues qui met le monde en danger. S’associant à Black Widow, Captain America lutte pour dénoncer une conspiration grandissante, tout en repoussant des tueurs professionnels envoyés pour le faire taire. Quand l’étendue du plan maléfique est révélée, Captain America et Black Widow sollicite l’aide d’un nouvel allié, le Faucon. Cependant, ils se retrouvent bientôt face à un inattendu et redoutable ennemi – le Soldat de l’Hiver.

Mon avis:

Le deuxième opus s’encre dans l’époque actuelle, il possède un charme indéniable en surfant sur les nouvelles technologies. Captain America reprend du service avec peps, dynamique dans une aventure avec des soupçons d’espionnages qui raviront plus d’un amateur. La personnalité de Steve Rogers conserve un potentiel hors du temps. De nouveaux acolytes arrivent pour le seconder.

Le casting est brillant. Chris Evans incarne à la perfection un Steve Rogers perdu dans une époque qui ne sera jamais la sienne. Le code d’honneur du soldat est mis en valeur, toujours en filigrane. La liste de ses rattrapages avec Coluche et d’autres noms vaut son pesant de cacahuètes, tout en résumant divinement les cinquante dernières années. Et les livres dans sa bibliothèque mérite plusieurs coups d’oeil. Les nombreux petits rappels, les accroches sont savoureuses, les points démontrent tout l’amour des comics de Joe et Anthony Russo. C’est un pur bonheur de les découvrir.

Mon bémol restera toujours sur Scarlett Johansson, son personnage Natasha Romanoff/La Veuve noire me trouble toujours autant. Il manque de ces étincelles qui transpirent de danger l’héroïne sur papier. Ses bracelets dards qui apparaissent m’ont par contre scotchés. Les gros plans sur ses formes mettent en valeur son corps athlétique. Sebastian Stan (le superbe chapelier fou de Once Upon Time) interprète un Bucky magistral. Le coéquipier de Cap a une évolution qui ne surprendra pas les lecteurs du comics. Son personnage prend de l’ampleur. Il en volerait presque la vedette à Steve Rogers. Gros soupirs de coup de coeur pour deux acteurs dont j’ai apprécié les esquisses: Anthony Mackie en Faucon et Emily VanCamp en Agent 13/ Sharon Carter (pour ceux qui ne lisent pas les comics, elle a un lien de parenté avec Peggy Carter l’amour de Steve Roger). Samuel L. Jackson est fidèle à lui-même, il EST le Nick Fury idéal, brillant, stratège, effrayant, manipulateur, classe. Robert Redford mène tambour battant son rôle d’Agent Pierce, il s’avère monstrueusement charismatique, un tantinet perturbant par son aura teinté d’un mystère.

Les nombreux clin d’oeil au premier volet prêtent à sourire tout en demeurant très bien amenés. (Je pense à deux points en particuliers: le combat sur le pont, le caractère de Steve Rogers et son côté « je me sacrifie par devoir »). Captain America, le soldat de l’hiver est un divertissement complet, complexe, rempli d’action, visuellement à couper le souffle avec un panel de personnages intéressants, traités avec passion. Pendant plus de 2heures, les super-héros ont captivé mon regard sans aucun temps morts. Les prochains volets risquent d’être encore plus spectaculaires. Marvel signe un des meilleurs films de super-héros de ces dernières années avec Captain America.

Sans spoiler, restez pour les deux scènes post-génériques. Mon âme de fan a littéralement adoré les images et les conséquences qui en découleront. J’ai eu un petit de mal à reconnaitre Aaron Taylor Kitsch et Elisabeth Olsen mais chut.

Ma note:

9/10

Informations:

Sortie: 26 mars 2014 / Distributeur: The Walt Disney Compagny France / Genre: Aventure , Action , Science fiction

Casting: Chris Evans, Samuel L. Jackson, Scarlett Johansson, Emily VanCamp, Anthony Mackie, Sebastian Stan… 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *