[Avis] Beau Rivage de Julien Donada

Etrange, étrange, étrange…

Mon cerveau a eu du mal à se connecter à l’histoire de Beau Rivage. Je ne suis pas totalement rentrée dans le mélange rêve/réalité. Daniel Duval est magistral en homme blessé, à la recherche de l’amour, qui se créé un univers. Il s’enferme dans sa quête sans se soucier du chagrin des autres. Il fonce dans une aventure délirante. Il oublie la réalité, tout se fond dans un ballet bizarre.

La romance à un côté fantastique séduisant. Ou alors, j’ai un côté totalement tordu pour l’avoir trouvé touchante, irréaliste et un peu folle. Le côté histoire noire, par contre, m’a laissée un goût déprimant. J’ai beau tourné dans tous les sens mon ressenti,je n’arrive pas à mettre mieux en forme pourquoi je me suis sentie mal à l’aise, perdue dans cette histoire qui fait que je n’ai pas aimé.

Je n’ai pas accroché au final à Beau Rivage, j’ai tenté, mais sans succès. J’ai la nette impression d’avoir loupé un beau chapitre. Les images sont belles, le fond par contre ne m’a pas séduite. Limite déprimant entre l’histoire d’amour qui n’a d’existence que dans l’esprit du héros et le quotidien, je pense que ce film n’était pas pour moi, il m’a laissé un goût amer, triste.

Note *moopbisounours*: 4/10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *