[Avis] Beasts of Olympus Tome 4 – Le Dragon qui pue- Lucy Coats

Critique roman jeunesse: Beasts of Olympus- Tome 4 – Le Dragon qui pue- Lucy Coats

Poursuivons l’aventure dans l’Olympe aux côtés de Démon, avec la rencontre d’un dragon qui pue. Toujours aussi savoureux, le récit réserve une fois de plus des surprises à son lectorat.

☙Synopsis:☙

« Cinq minutes de paix, c’est trop demander ? » #Démon
Sur l’Olympe, rien ne va plus : une révolte gronde dans les étables, deux taureaux crachent des flammes… Et surtout, Arès, dieu de la guerre, compte sur Démon pour soigner son dragon. Ce qu’il a ? Il boude. Il a mal au ventre. Et il est légèrement déprimé.
Démon l’emmène dans son infirmerie. En oubliant deux détails. Primo : l’infirmerie est à côté des chambres des déesses. Deuxio : les pets de dragon, ça pourrait assommer Héraclès. Démon réussira-t-il à soigner la boule puante ambulante avant que tous les dieux lui tombent dessus ?

☙Mon avis:☙
La course des dieux s’était refermé sur un très bon sentiment. Démon revient dans une nouvelle histoire pour le plus grand plaisir de la fan qui est en moi. Car oui, j’ai craqué pour ce héros maladroit, courageux, drôle, attachant au possible. J’aime suivre ce petit gardien de créature mythiques, savoir ce que lui réserve les dieux et voir comment il s’en sort. D’ailleurs, je croise très fort les doigts pour que la suite soit publiée. C’est un vrai régal pour petits et grands. Les mots comme les illustrations sont des bonheurs pour les yeux.

Dans le Dragon qui pue, Démon doit faire face à un petit soucis intestinal d’un dragon comme vous avez pu le deviner. Mais pas n’importe quel dragon, il appartient à Arès. Vous imaginez bien que les problèmes seront nombreux. La solution doit se trouver rapidement sous peine de conséquences désagréables pour notre héros.

Lucy Coats signe une fois de plus un tome agréable, le charme de ses personnages agit comme un baume sur le coeur. Démon, est le héros craquant par excellence, imparfait, attendrissant, attachant comme pas permis. Il exécute les ordres de Dieux tout en sachant qu’à la clé, il aura des ennuis. Mais il garde le sourire et nous avec. Il transpire d’un amour inconditionnel pour les animaux qui fait mouche. Car peu importe la créature en face de lui, le jeune garçon fera tout son possible pour la soigner, la traiter correctement, l’aimer et l’aider. Comment ne pas succomber? Même les plus tenaces de ses malades finit par fondre pour ce mi-homme mi-dieu pas banal et dévoué.

Le ton se pare toujours d’une palette de nuances remplies d’humour, de dynamisme et de peps qui rendent la lecture fluide, prenante et captivante jusqu’à la dernière ligne. Les missions se succèdent mais ne se ressemblent pas. Pas de redites, de passages de répétitions ou de trous, l’action s’enchaîne et se poursuit pour la plus grand bonheur de son public. Chaque volet peut se lire indépendamment. Cependant, la continuité, et l’univers poussent à vouloir lire les romans dans l’ordre et de ne pas quitter l’Olympe et ses protagonistes.

 

Au final, Le dragon qui pue s’avère aussi plaisant, séducteur et captivant que les précédents opus. Beasts of Olympus possède un charme fou tout en douceur, Démon gagne le coeur. Laissez-vous tenter par cette lecture mignonne, drôle pour vos 8 ans et plus.

☙ Merci aux éditions le livre de Poche pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙

🌟/10🌟

☙Informations:☙

Par Lucy Coats (traduit par : Amélie Sarn)
Editions le Livre de Poche
Date de parution : 24/05/2017
A partir de 8 ans
160 pages
Prix: 5.5 €
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *