[Avis] Beasts of Olympus- tome 3 : La course des dieux- Lucy Coats

Critique roman jeunesse: Beasts of Olympus, tome 3 : La course des dieux- Lucy Coats

Démon est de retour dans une nouvelle aventure. Si vous cherchez des histoires de mythologie avec des pointes drôles, dynamiques et irrésistible, cette saga est parfaite pour vos lecteurs jeunesse.

☙Synopsis:☙

Tonnerre de Zeus ! Démon est encore dans de sales draps. Il était obligé de soigner les hippocampes de Poséidon, dieu de la mer. Mais Hélios, qui dirige le soleil, a prétendu que ses chevaux ailés étaient les plus rapides. Résultat ? La course de chars entre divinités est ouverte !
Le problème, c’est quand Hélios demande à Démon de l’aider à tricher… S’il refuse, les vaches célestes n’auront plus de foin magique. Or c’est le seul aliment qui permet aux vaches de ne pas empuantir tout l’Olympe ! Oups ! Un nouveau dilemme titanesque.

☙Mon avis:☙

Beasts of Olympus est un pur régal. Le plaisir est là du début à la fin. Démon m’avait complètement séduite dans ses premiers pas. Le charme continue sur sa lancée avec la suite. Le ton reste le même, le mélange drame et humour fait bon ménage. Car la vie du héros n’est pas une sinécure. Il a le don de retrouver dans les ennuis jusqu’au cou. Pour le plus grand bonheur de ses lecteurs, le jeune garçon accumule une fois de plus, les soucis.

L’auteure Lucy Coats réussit à captiver l’attention par ses histoires. Elle reviste la mythologie avec brio. Dans La course des dieux, Démon se retrouve face à Poséidon qui a des soucis avec ses hippocampes. Ces derniers sont souffrants. Le voilà à devoir soigner les destriers d’un des plus puissants dieux de l’Olympe. Malencontreusement, le héros surprend une discussion entre Poséidon et son cousin Hélios. Ce dernier est décidé à gagner coûte que coûte, même s’il doit tricher et entraîner le pauvre garçon dans son plan.

Démon et les créatures mythologiques forment des duos décapants. Les ennuis ne sont jamais bien loin quand les deux sont réunis. Les dieux semblent accentuer le mauvais sort qui les lient. L’humour omniprésent dédramatise beaucoup des événements. Le jeune soigneur ressort plus fort de chacun de ses aventures. Non sans quelques plaies et bosses au passage, néanmoins, l’alchimie entre l’action et la personnalité des personnages donnent vie à un récit passionnant.

Les protagonistes sont tous excellents, dieux, demi-dieux ou animaux mythiques, ils ont tous un je ne sais quoi qui les rend attachants. Même le plus colérique a son potentiel. Démon est la clé de voûte du récit. Il est l’étincelle, la perle, la cerise sur le gâteau. Le suivre s’avère un vrai moment agréable. La lecteur s’en ressent. Le coeur s’attache à ce garçon étonnant, têtu, gentil, qui se retrouve face aux mauvais caractères des dieux. Bon gré mal gré, le jeune homme tient tête aux événements.

Au final, La course des dieux poursuit son chemin. Il gagne un peu plus de place dans le coeur de son lecteur à chaque nouveau volet. Les facettes de l’univers de Lucy Coats se déploient peu à peu avec talent. Les missions offrent des scènes tordantes dans tous les sens du terme. L’ennui n’est jamais au rendez-vous. Une sympathique évasion, parfaite pour les 8 ans et plus.

☙ Merci aux éditions Le Livre de Poche pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙

🌟9/10🌟

Coup de coeur

☙Informations:☙

Par Lucy Coats (traduit par : Amélie Sarn)
Date de parution : 26 avril 2017
A partir de 8 ans
160 pages
Prix:  5.5 €
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *