[Avis] Alvin et les chipmunks 3: les écureuils partent en croisière

Alvin revient dans les salles de cinéma. J’hésite entre dire que c’est un pur bonheur en perspective pour les enfants et une torture pour les parents. Si vous rêvez d’un Disney, d’un Dreamworks vous n’avez pas sonné à la bonne porte. Le graphisme est mignon sans pour autant retirer des grands cris d’admiration.

Synopsis:
En vacances sur un bateau de croisière, Alvin, Simon, Théodore et les Chipettes font les 400 coups. Mais leurs bêtises vont les faire échouer tous les six sur une île paradisiaque, à première vue déserte.

Pendant que Dave essaie désespérément de les retrouver, une autre naufragée, Zoé, bien plus audacieuse et givrée que les Chipmunks, va les entrainer dans leur première grande aventure : un nouveau territoire, de nouveaux défis et de grosses frayeurs vont révéler les vrais caractères de nos chanteurs hors pairs préférés.

Des écureuils charmants habillés comme des adolescents, petites graines de chanteurs dignes successeurs de Justin Bieber et stars adulées de la jeune génération, voilà des héros qui parlent au public visé par Alvin et les chipmunks. Visuellement, sans être transcendant, c’est pas la pire monstruosité du monde. Le point qui blesse demeure l’histoire abracadabrante. Un cerf-volant emmène loin du bateau les Chipmunks et les chipettes, abandonnant derrière eux Dave face à un pélican rebel qui cache Ian l’ancien manager. Les 6 animaux parlants échouent sur une île avec un volcan, des araignées tropicales te transformant non pas en zombie (attention c’est un film pour enfants par pour grands) mais en personnage déshinibé, ajouté une Zoé frappindingue (avec une allusion à l’excellent Tom Hanks dans Seul au monde), un secret, une chasse au trésor, mélangé le tout, hop vous obtenez une sauce pour ravir les 3/10 ans. Enfin, si ça marche, je garantie pas la prise sur tous les modèles de gnomes.

La musique tient un rôle important, Lady Gaga et Rihanna ont de quoi être fière et ravie d’être les égéries des petits. Les chansons sont toutes en anglais, aucune n’a été traduite, je précise pour les touts petits. Les standards de la pop sont revisités par les chipmunks avec des déhanchés presque meilleurs que les vrais. Les morceaux accompagnent à merveille les histoires d’amitié, d’amour et les bêtises des 4 pattes.

Alvin et les chipmunks 3 a du peps, du poil d’écureuils, du son, du courage, des instants frissons pour les petits et une besace de clin do’eil pour les grands (Seul au monde, les Goonies, James Bond et j’en oublie… je suis perturbée par les moustaches des animaux que voulez vous, ou les cadeaux de la progéniture à leur paternel/maternel le collier de nouilles comment l’oublier??? ). Les enfants ont un joli divertissement un peu trop sans queue ni tête pour les fêtes, les parents un film familial. Les 2 parties y trouveront leur compte. Pour ma part, je reste définitivement sur Alvin et les chimpunks en dessin animé. J’aimais assez les petites bestioles et leurs aventures déjantées. Mon côté nostalgique vous met un extrait:

3 Moop raisons de voir Alvin et les Chipmunks 3:
Divertissants
Les clins d’oeil musicaux
Les clin d’oeil aux films parentaux

3 Moop raisons de fuir Alvin et les Chipmunks 3:
Le graphisme
Le duo Alvin et René la Taupe
Le niveau du scénario abracadabrant

Film pour enfants à partir de 6 ans (les plus petits apprécieront le côté peluche des Chipmunks)

Note: :mad:

© Twentieth Century Fox France

4 commentaires sur “[Avis] Alvin et les chipmunks 3: les écureuils partent en croisière

  1. Moi je crois que je vais zapper ce film, pas trop ma tasse de thé et puis les extraits que j’ai vu, c’est plus de mon age je crois ;)
    Bonne soirée, à bientôt, bises bises

    Clara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *