[Avis] After School Midnighters (Hôkago middonaitâzu) de Hitoshi Takekiyo

After School Midnighters (Hôkago middonaitâzu) est un OVNI. Un film d’animation qui séduit la passionnée de manga et d’animation japonaise. Il a un ton décalé assez étonnant, peu banal, qui sort des sentiers battus, peut-être trop ou pas assez. Le film oscille entre divers tons, il possède un humour noir attirant. Ce dernier aurait eu encore plus de portée s’il avait totalement assumé son penchant. Le mélange des genres était parfait pour Halloween, girly, doux, siphonnés, les personnages possèdent une dualité extra-ordinaires qui a titille, secoue et retient l’attention. Je préviens, le style est loin loin de l’univers Disney, il laisse se dévoiler une part de l’anatomie dans une version monstre des personnes.

Synopsis:

Une légende raconte qu’à la nuit tombée, une prestigieuse école de Tokyo devient le royaume de fantômes et autres créatures invraisemblables, les « Midnighters ». Lors d’une journée portes ouvertes, trois petites chipies qui n’ont peur de rien pénètrent dans l’ancienne salle des sciences condamnée pour travaux et y rencontrent Monsieur Kunstlijk, l’écorché d’anatomie de l’école, et son ami Goth le squelette. Pas effrayées pour deux sous, elles vont relooker M. Kunstlijk façon Picasso pendant son « sommeil ». Après avoir vu le résultat le soir même, l’écorché les invite à l’école pour leur faire passer une nuit de terreur et envoie trois lapins frappadingues armés jusqu’aux dents pour les ramener! Et voilà les trois gamines entraînées dans une série d’aventures improbables, mais la bataille ne fait que commencer et n’est pas le plus monstrueux celui que l’on croit…

After School Midnighters - Affiche

Avis:

Les squelettes, veines et autres deviennent visibles. J’ai aimé le monde gothique coloré, le côté morbide, l’imagination, le côté enfant tout est possible, les bêtises offrent une vision un moins crétine. Les 8 ans et plus se laissent porter dans un dessin loufoque, déjanté, qui leur semble sorti tout droit d’un conte fondu, d’une histoire pour les petits grands en devenir. Un délice complètement barré. Une plongée dans une page sucrée comme un bonbon, rempli de magies, de potions de sorcières, une très belle surprise sombre, et pourtant très doux. Un petit paradoxe qui a su m’attirer. Chapeau.

http://www.youtube.com/user/asmfr?feature=watch

Note:

7/10

Informations:

Sortie:  30 octobre 2013 / Distributeur: Eurozoom / Genre: Animation

1 commentaire sur “[Avis] After School Midnighters (Hôkago middonaitâzu) de Hitoshi Takekiyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *