[Avis] Adaptation Libre et Assoupi de Benjamin Guedj

Benjamin Guedj, a adapté le roman de RomainMonnery « Libre et assoupi » pour son premier long métrage. Un oeuvre demandée à la base par la société Gaumont qui lui a proposé de porter le récit papier au cinéma. Le réalisateur souhaitait un projet personnel, à la lecture, il a vu des ressemblances avec sa jeunesse dans le personnage de Sébastien.

Synopsis:

Sébastien n’a qu’une ambition dans la vie : ne rien faire. Son horizon, c’est son canapé. Sa vie il ne veut pas la vivre mais la contempler. Mais aujourd’hui, si tu ne fais rien… Tu n’es rien. Alors poussé par ses deux colocs, qui enchaînent stages et petits boulots, la décidée Anna et le pas tout à fait décidé Bruno, Sébastien va devoir faire … Un peu.

Libre et assoupi - Affiche Benajmain Guedj

Notre avis:

Au casting, Baptiste Lecaplain joue Sébastien d’une manière totalement séduisante. Il captive, interpelle, il pousse à s’attacher à ce héros peu ordinaire. Nous ne connaissions par l’humoriste (qui s’avère être très vif et dynamique d’après ce que nous avons pu voir dans les questions/réponses) c’est une belle découverte.

L’actrice Charlotte LeBon illumine chaque scène de ses apparitions. Une vraie vent de fraîcheur, pétillant, tendre et doux. Notre coup de coeur repose sur Félix Moati, le comédien est exceptionnel dans son rôle. Son interprétation lui a valu de remporter le coup de coeur Prix d’interprétation au Festival International du film de comédie à l’Alpes d’Huez. Nous avons souri à plusieurs de ses apparitions dont une nous a remis Ross (Friends) et son merveilleux pantalon de cuir en mémoire, un moment drôle en perspective.

Libre et assoupi s’avère aussi une manière plaisante de retrouver deux acteurs de la Comédie Française : Denis Podalydès et Suliane Brahim.

Le film est une pépite. Sincèrement. Il surprend, en emportant dans son sillage un grand bol d’air. Le rire est au rendez-vous. L’attendrissement envers son personnage principal Sébastien prend d’une manière inattendue. L’évolution du jeune homme s’annonce petit à petit. Pas à pas, comme un enfant, il sort de sa léthargie, il se métamorphose, cesse de squatter le canapé sans but. Les petits détails comme la musique, les vêtements, les sens de déplacement, fournissent une voie pour comprendre les modifications qui s’opèrent sous nos yeux. Sous des airs sans rien y casser, Libre et assoupi nous a séduit.

Trois moments qui donnent le ton:

  • la rencontre de Baptiste Lecaplain avec un ours (dans le roman c’est un jaguar pour les curieux ;))
  • la visite nocturne en slip dans un musée de Baptiste Lecaplain et Félix Moati
  • le pantalon en cuir de Félix Moati
  • Le monologue de Charlotte LeBon

Bon, d’accord ça fait quatre, et si nous cherchions nous trouverions d’autres raisons de craquer. Comme Denis Podalydès en employé de Pôle emploi rêveur, adorable… improbable.
Ou le nettoyage complet du parquet pour une raison qui frôle les scènes dignes des dessins animés comme les Razmok ou les Simpsons.

Alors oui, pour ceux du fond qui râleront, qui seront moins enthousiastes, Benjamin Guedj propose une adaptation libre, savoureuse, pleine d’humour. Elle nous a touché en plein coeur. Les petites touches personnelles apportent du sel, un côté plus réaliste, tout en étant décalé. La comédie française a de beaux jours devant elle si le divertissement se montre aussi percutant. Au final, Libre et assoupi est sans prise de tête, tendre, superbement attachant, captivant, pétillant, tendre et magique comme son héros.

Notre note:

9/10

Informations:

Sortie: 7 mai 2014 / Distributeur: Gaumont Distribution/ Genre: Comédie

Casting: Baptiste LecaplainCharlotte Le BonFélix Moati 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *