[Avis] [Adaptation] Jack et la mécanique du cœur de Stéphane Berla, Mathias Malzieu

Mathias Malzieu possède un talent pour jouer avec les mots qui touchent droit au coeur. Sur grand écran son roman La Mécanique du coeur trouve une nouveau chemin pour séduire. L’équipe réunit autour de l’auteur le co-réalisateur Stéphane Berla, l’illustratrice Nicoletta Ceccoli, le directeur de production Jean-Baptiste Lère ont offert un long métrage poétique et magique.

Moi qui aime tout particulièrement les bandes originales. J’ai été charmé par des morceaux comme “Le Jour Le Plus Froid du Monde”, “Flamme à Lunettes”, “Le Retour de Joe”. Ils restent en tête longtemps après la projection. Les voix qui donnent vie aux émotions des différents personnages a su m’attirer plus ou moins avec une force différente: Dionysos, Olivia Ruiz, Emily Loizeau, Arthur H, Grand Corps Malade, Jean Rochefort … et Alain Bashung.

jack-et-la-mecanique-du-coeur-Jack et Acacia

J’avoue avoir une préférence pour Grand Corps Malade et Jean Rochefort. Je fonds à chaque fois quand je les entends. La bande son a un charme fou. Elle accentue les différents sens de lecture que Jack et la Mécanique du Coeur renferme au fond de son récit. Le thème du livre original: La Mécanique du coeur me fait penser à un petit trésor pour les âmes sensibles. Les coquilles qui se cachent derrière des sourires, leur petit battement de coeur, leur passion…

Malzieu parle de l’Amour avec un tel talent, qu’il semble vivre comme une mini tornade et remue tout sur son passage. La passion amoureuse de Jack secoue. Sur grand écran le graphisme se révèle magnifique. J’ai eu les yeux remplis d’étoiles face à la fragilité de porcelaine des personnages. Comme si leur apparence extérieure reflétée leur délicatesse intérieure. Mi-violente, mi-douce, leur beauté m’a fait penser à Tim Burton et ses héros des Noces Funèbres et autres. Des créatures au coeur blessé, aux âmes torturées, aux faiblesses humaines… La lumière dans le regard de Jack et Acacia donnent envie de voyager et d’aimer avec un grand A. Leurs traits sont fins, décalés et sublimes.

jack-et-la-mecanique-du-coeur-affiche

Synopsis:

Édimbourg 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Le Docteur Madeleine le sauve en remplaçant son cœur défectueux par une horloge mécanique. Il survivra avec ce bricolage magique à condition de respecter 3 lois: premièrement ne pas toucher à ses aiguilles, deuxièmement maîtriser sa colère et surtout ne jamais Ô grand jamais, tomber amoureux. Sa rencontre avec Miss Acacia, une petite chanteuse de rue, va précipiter la cadence de ses aiguilles. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel un Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais, à Paris jusqu’aux portes de l’Andalousie.

A mes yeux, Jack et la Mécanique du coeur, s’adresse aux grands enfants, aux passionnés cachés sous des airs d’adultes. Je n’emmènerai pas ma miniature de 5 ans le voir. Le sujet, la délicatesse des sentiments, la petite boule qui se creuse dans l’estomac. Mon grand de 8 ans, n’ira pas non plus, la lecture du roman l’a touché, droit au but, mon sensible a eu trop de peine. Jack le jeune héros au coeur gelé, différent des autres transporte. J’ai aimé le ton, la magie. Je regrette la sensation un poil désagréable que l’aventure se déroule rapidement, trop. Je n’avais pas souvenirs d’un aussi rapide voyage ni fin.

L’adaptation se décale du roman. Les différences sont visibles Jack et la Mécanique du coeur laisse la part belle à l’amour. Un amour fou, dévorant, étourdissant qui pousse le coeur à battre n’importe comment, à s’enrailler, à se secouer, à subir des hauts et des bas, un amour qui s’éveille dans un simple regard, un sourire, une voix. Accrochez vous, le ton est loufoque, un train avec un Jack L’éventreur, (la scène est effrayante pour les plus petits); un cirque, une route déjantée avec des surprises à la clé seront sur le chemin de Jack. Jack et la Mécanique du coeur possède une âme détonnante, à réserver aux rêveurs.

Note:

7/10

Public conseillé dès: 9/10 ans. (à mon avis, même si le film est visible dès 6 ans, je leur conseille plus la lecture du livre inspiré du film la Mécanique du coeur aux éditions Flammarion)

Informations:

Sortie: 5 février 2014 / Distributeur: EuropaCorp Distribution/ Genre: Aventure, Drame, Animation

8 commentaires sur “[Avis] [Adaptation] Jack et la mécanique du cœur de Stéphane Berla, Mathias Malzieu

  1. J’ai eu la chance de le voir en avp fin décembre et je suis pas mécontente de l avoir vu ^^
    comme toi jean Rochefort et je fond :) et mon coup de Coeur c’est vraiment grand corps malade, son perso lui va a la perfection et sa voix <3
    par contre je l ai trouvé un peu long, enfin plutôt qq longueurs :/
    je le déconseillé aux enfants (a la caisse, un monsieur demande si c'est bien pour enfant, réponse qui m exaspere de la caissière"oui c'est un dessin animé"…euh comme si dessin animé =enfant :'(
    sinon malgré le graphisme"bizarre" (j'ai pas d autre mot ^^'), l histoire, la musique…j'ai beaucoup aimé :)
    et la fin est <3 mais pas sur que beaucoup l ait comprise :/
    et un jour je lirais le livre ^^

    1. @lamarie84 le côté dessin animé ne signifie par pour enfants. J’ai la même refléxion. J’ai d’ailleurs eu un débat avec une maman dessus. Jack n’est pas pour les petits.
      La fin, alors elle prête à double interprétation. A toi, de voir laquelle te plait davantage. :wink:

        1. @lamarie84 Tu as une fin douce et une plus sombre. L’une un rêve éveillé, l’autre… Selon ton ressenti, ton envie tu imagines plus ou moins la possibilité d’un sourire ou d’une larme.

          1. Pour moi la fin est triste mais pas triste car des le début on devine la fin ;) mais c’est une fin poétique et tout en douceur quand même ^^
            enfin c’est mon ressenti ;)

  2. Je me posais la question à juste titre apparemment si le film était accessible aux plus jeunes. Il y a certains aspects assez hard pour des petits.
    Et pour la fin, je préfère imaginer la moins triste :)

    1. @Val je pense sincèrement que la sensibilité des plus jeunes est trop aléatoire pour le conseiller aux moins de 8 ans. Après c’est mon avis de maman, avec mes expériences. Surtout quand je vois en face L’ile des Miam Nimaux nettement plus doux pour les 4/8 ans et moins sombre, je préfère prévenir. J’avais déjà trouvé la lecture du livre version enfant assez dure.
      Pour la fin, mon Prem est comme toi :win: Mon Deuze plus réaliste a opté pour la plus sombre (et logique selon lui vu la vie de Jack.

    2. Personnellement je le conseille pas aux enfants, ca peut être difficile a comprendre, la « poésie » des chansons peut être difficile a comprendre aussi (c’est pas du Disney ;)) et le style du dessin est très particulier
      mais après ca dépend bien sur de la maturité de l enfant :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *