[Avis Adaptation] Everything, Everything par Stella Meghie

Everything, Everything de Nicola Yoon est porté sur les écrans par la réalisatrice Stella Meghie. Le roman est une pépite. Le film n’en est pas loin, pas loin du tout. Imaginez les premiers émois entre deux adolescents. Imaginez le premier amour qui prend son envol. Un nouveau voisin s’installe à côté de chez vous, vous observez son emménagement à travers votre fenêtre. Vos regards accrochent. Et votre monde explose doucement mais sûrement.

☙Synopsis:☙
Que feriez-vous si vous ne pouviez plus sortir de chez vous ? Ni respirer l’air pur de la mer, ni sentir la chaleur du soleil sur votre visage… ni même embrasser le garçon qui vit à côté de chez vous ? Everything, Everything raconte l’histoire d’amour entre Maddy, adolescente futée, curieuse et inventive, et son voisin Olly. Car même si la jeune fille de 18 ans souffre d’une maladie l’empêchant de quitter l’environnement confiné de sa maison, le garçon refuse que ces circonstances n’entravent leur idylle.
Maddy n’aspire qu’à sortir de chez elle et à découvrir le monde extérieur et à goûter à ses premiers émois amoureux. Alors qu’ils ne se voient qu’à travers la fenêtre et ne se parlent que par SMS, Maddy et Olly nouent une relation très forte qui les pousse à braver le danger pour être ensemble… même s’ils risquent de tout perdre.

☙Mon avis:☙

Le garçon de la porte à côté réserve son lot de surprises. Il est comme une petite bombe. Son arrivée entraîne bien des bouleversements. L’air de rien, sa présence explose la bulle de Maddy Whittier ( Amandla Stenberg ). La jeune fille souffle ses 18 ans. Elle vit enfermée et surprotégée par sa mère (Anika Noni Rose). Le monde extérieur lui est interdit. Les seuls contacts autorisés sont son infirmière Carla (Ana de la Reguera), sa fille et sa mère. Maddy souffre d’une maladie rare, un trouble grave de l’immunité. Son corps ne peut pas se défendre face aux virus et infections.

Olly ( Nick Robinson ) a une famille dysfonctionnelle. Il arrive avec ses secrets, ses airs sombres et ses grands yeux accompagnés de son sourire un peu timide. Une vitre les sépare. Une vitre les tient à distance. Mais la curiosité pousse les deux héros à se lier d’amitiés. Les interactions entre Maddy et Olly sont habillement montrées. Elles sont comme des bulles imaginaires magnifiques, délicieuses, brillantes. La bande son du film accentue la part cocon. 

Le gros atout charme du film Everything, Everything repose sur ses deux jeunes acteurs Amandla Stenberg et Nick Robinson. Ils sont adorables ensemble. L’alchimie entre eux se savourent, se touchent du doigt, elle emporte dans leur histoire avec une belle dose de douceur, de tendresse. L’envie de les voir heureux, de les voir découvrir les premiers battements de coeur amoureux captive jusqu’au bout. Le roman Young adult de Nicola Yoon se pose en pellicules avec talent. Ses interprètes lui donnent une force différente, une puissance mignonne et émouvante. Le charme se pare de traits discrets, accentués par des paysages somptueux. Seul le dernier acte laisse un petit goût doux-amer. La révélation souffle un petit vent étonnant. Même si l’âme des écrits de l’auteure est très bien respecté, les obstacles et leur résolution se présentent d’une manière un peu abrupte.

Stella Meghie met en scène les échanges par sms, mails et téléphones entre Maddy et Olly d’une façon brillante, les visuels sont imaginatifs, prenants, subtils, doux et frais. Loin de surcharger les images de textes, les stratagèmes employés offrent une jolie impression d’immersion, de se rapprocher, de lier à chaque mot un peu plus les deux héros.

Les pièces miniatures deviennent des compagnons, des témoins, comme l’astronaute, les maquettes de Maddy, tout s’imbrique pour partager les communications de la jeune femme avec Olly sans noyer les spectateurs. L’émotion est au rendez-vous. D’ailleurs, cette vision de l’astronaute est une vraie pépite, il représente à merveille, Maddy exclu du monde. L’environnement lui est hostile, sans son costume, elle serait à la porter de toutes les maladies possibles. Ce messager étonnant, particulier, peu ordinaire, semble être comme un Jiminy Cricket, une conscience, tout en désamorçant les drames ou les effets tristes par des vagues plus comiques. Le cocktail fonctionne.

L’imaginaire joue un rôle prononcé, il permet de parer d’un écrin intime l’attachement grandissant que le spectateur ressent pour les deux êtres devant lui, mais aussi celui qui les relie ensemble. Fascinant, lumineux, rempli d’un espoir et en même temps étrangement triste, mélancolique, déroutant. Quelque chose intrigue et pique la curiosité dans cet élan d’amour adolescent.

Maddy et Olly se rapprochent inévitablement. Ils tombent amoureux. Ils peuvent se rencontrer sous conditions. La bulle de Maddy s’effrite un peu plus chaque jour. Des questions se posent. Comment une mère peut-elle soigner elle-même son enfant? Les échanges se ponctuent de sourires, d’une désarmante sincérité pour Maddy et d’un petit côté empathique pour Olly. Chacun a des raisons d’être comme il est. Chacun a ses secrets. Au fil des liens, ils évoluent, se dévoilent. Par touches, les changements se dévoilent comme leur choix de tenue… La lumière est entrée dans leur vie.

Des petites interrogations restent en suspend. Peut-être que l’esprit réfléchit trop… Les solutions pour les cartes de crédit, pour les contacts imprévus avec le monde et d’autres points… Seulement, le drame romantique embarque tellement dans son cocon nuageux de douceur, que les défauts s’oublient. La bulle de Maddy et Olly fait du bien. Le rêve se laisse suivre et le sentiment agréable de voir le premier amour prendre son envol tient le coeur dans ses mains.

Ps: Le roman est publié aux éditions Bayard. 

☙ Merci à Warner Bros France, les éditions Bayard Jeunesse et Onirik pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙
🌟9/10🌟

☙Informations:☙
Date de sortie 21 juin 2017
Durée: 1h 37min
Distributeur Warner Bros. France
De Stella Meghie
Avec Amandla Stenberg, Nick Robinson, Anika Noni Rose
Genres Romance, Drame
Nationalité Américain

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *