[Avis] 14-14 – édition DYS De : Paul BEORN, Silène EDGAR

14-14 laisse découvrir la rencontre étonnante de deux enfants de 13 ans de deux époques différentes. Deux jeunes garçons répondant aux prénoms d’Adrien et Hadrien se retrouvent à échanger des missives épistolaires. Sur fond de commémoration de la première Guerre mondiale, se pose l’étrange amitié entre deux êtres que cent ans séparent. Adrien vit en 2014 et Hadrien en 1914. Leurs lettres parlent de tout et de rien. J’ai souri en voyant que les peurs, les espoirs, les angoisses et les problèmes ont des points communs malgré l’espace temps qui les séparent. Les filles sont un peu le problème récurrent toute époque confondu d’ailleurs. Les garçons ne s’aperçoivent pas tout de suite qu’ils ne sont pas de la même époque.

1414-DYS

Synopsis:

Adrien et Hadrien ont treize ans et habitent tous les deux en Picardie. Ils ont les mêmes préoccupations : l’école, la famille, les filles…
Une seule chose les sépare : Adrien vit en 2014 et Hadrien en 1914. Grâce à une boîte aux lettres mystérieuse, les deux adolescents vont s’échanger du courrier et devenir amis. Mais la Grande Guerre est sur le point d’éclater pour Hadrien. Leur correspondance pourrait bien s’interrompre de façon dramatique…

Mon avis:

Le pitch décalé se pose d’une manière originale, sans noyer sous des faits historiques, il offre une vision surprenante des événements. Paul BEORN, Silène EDGAR signent un roman à double voix captivant du début à la fin. Le ton est prenant, émouvant, passionnant et entraîne dans un récit fidèle à l’Histoire. Adrien et Hadrien se découvrent peu à peu, discutent, montrent de pans de leur vie en 2014 et en 1914. Leur mot touchent, marquent tout comme leur rêve, leur souhait.

La délicatesse des auteurs réussit à rendre palpable l’amitié qui né entre les deux héros. Peu importe leur différence, leur condition de vie, ils se lient au delà des espaces temporels. Le coeur se sert au gré des révélations. Les petites attentions posées ici et là offrent une vision de la vie des écoliers en 1914, des difficultés rencontrés au quotidien par les enfants de la Guerre. L’ombre se glisse doucement mais sûrement. Le pincement s’installe quasiment en même temps que le voile se lève dans l’esprit d’Adrien, la première Guerre Mondiale guette implacable son heure. L’inquiétude pour son ami grandit. Un parallèle se forme entre les deux héros, comment sauver l’autre? Comment prévenir sans risquer de tout casser?

14-14 s’avère une lecture coup de coeur. Le mélange historique et fantastique est délicieusement mis en scène. L’envie de savoir si les deux Adrien Hadrien auront une fin heureuse pousse à dévorer le roman en un rien de temps. Les émotions sont au rendez-vous. L’atmosphère de la Guerre est très bien posée, les descriptions permettent de rendre réaliste, presque trop, la vie menée en 1914, les relations familiales et amoureuses, le désir de faire des études, l’inquiétude pour des proches… tout est imbriquée avec un style qui surprend très agréablement. L’échange prend une tournure merveilleuse, étonnante, originale à souhait. A glisser entre toutes les mains pour rencontrer une amitié incroyable pour entrevoir le passé et ne pas l’oublier.

Ps: l’éditions Dys adapte le texte sans toucher le sens des formulations. Elle s’agrémente de définitions qui soulagent la compréhension sans l’arrêter.

★ Merci aux éditions Castlemore pour ce SP ★

Ma note:
★ 9/10 ★
Coup de coeur

Informations:
14-14 version dys
Auteurs: Silène Edgar & Paul Beorn
Editions Castelmore
Date de parution: 18 mai 2016
512p.,
Prix en version papier: 15,90€
Thèmes: Fantastique, Première guerre mondiale, Lettres, Jeunesse, Histoire, Correspondance

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

1 commentaire sur “[Avis] 14-14 – édition DYS De : Paul BEORN, Silène EDGAR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *