[Avis] ☙ Seulement si tu en as envie…☙ par Bruno Combes

☙Synopsis:☙
Il l’attend depuis toujours…elle ne l’a pas vraiment oublié !

☙Mon avis:☙

La petite phrase d’accroche m’avait attirée. Je m’attendais à tout et rien en passant la première page de couverture. J’ai rencontré une belle surprise. L’histoire souffle un petit vent frais, lumineux et réaliste tout en étant fictif. Un étrange cocktail qui se savoure l’air de rien, page après page.

Car à travers Camille, Bruno Combes pose des interrogations qui peuvent être communes à chacun. Qui n’a jamais regardé sa vie en se demandant s’il ne lui manquait pas quelque chose? Si le bonheur était à définir comment le serait-il? Il existe plusieurs visages à ce sentiment. Qui ne s’est jamais posé de questions sur son couple? Sur ses choix? sur les routes empruntés? Nous avons tous des moments de flottements, de doutes, de je ne sais quoi de remise en cause de notre quotidien. Parfois une petite étincelle pousse à réfléchir. Un petit rien… qui nous donne l’impression d’être moins aimé, moins apprécié. Cette sensation, l’auteur la touche du doigt avec une infinie délicatesse et un réalisme assez saisissant. Comme si il avait couché sur papiers quelques unes de ses pensées. Ce côté là du roman, j’ai totalement accroché. J’ai été happée par cette quadragénaire, brillante, mariée, maman, avocate, qui en apparence a tout pour être bien. Sauf qu’au passage, elle s’est oubliée.

Insatisfaite, elle n’arrive pas à être réellement heureuse. Le bonheur lui semble lointain. Son mari tente de lui apporter, en vain. Alors quand Stephen, son amour d’adolescence refait surface, tout se bouscule. Son quotidien est chamboulé. Comment ne pas céder à la tentation? Alors là, j’avoue, j’ai eu des pincements. J’ai regretté la tournure du récit. J’ai été triste et déçue de voir le bonheur arrivé par une cassure avec sa famille, Richard l’époux, peu démonstratif, peu expressif, mais amoureux de sa femme. Cette affection se ressent malgré le peu de mots et de caresses. Les enfants mettent leur grain de sel dans la nouvelle relation de leur mère. Le soutien  formé par Hubert et Mathilde est superbe, des oreilles attentives et des amis de bons conseils.

Pourquoi ce rêve d’évasion? Pourquoi j’ai eu l’impression de voir une héroïne enfermée dans une cage, plus amoureuse de son mari depuis longtemps? Pourquoi j’ai eu le coeur serré? La vie de Camille semble sans saveur, sans valeur. Elle s’éveille quand Stephen revient. Les mots sont doux, terribles, et somptueux par moments. Mais cet ennui profond m’a mis mal à l’aise. Les conséquences se dévoilent peu à peu. Elles laissent un goût amer, comme une mise au point difficile à accepter car c’est comme un bilan avant d’avancer, avant de choisir… et de voir où les pas nous mèneront.

Au final, Seulement si tu en as envie… a réussi à m’emporter dans un tourbillon d’émotions. Pas toujours agréable, je pense que d’autres personnes auront un meilleur ressenti.Un petit air surréaliste mélangé à des nuances très réalistes, des petits riens qui forment un roman savoureux, étonnant, qui a su me faire vibrer avec l’histoire de Camille.

☙Ma note:☙
☙ 7+/10 ☙

☙Informations:☙
Auteur: Bruno Combes
317 pages
Editeur : J’ai lu
Date de parution: 5 avril 2017
Collection : J’ai lu
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *