[Avis] ☙ Riku-Do – La rage au poings Tome 1 ☙ par Toshimitsu MATSUBARA

☙Synopsis:☙
Pour se venger des coups qu’il a reçus, Riku boxe le corps de son père qui vient de se pendre. Il veut vivre avec sa mère, mais il découvre avec horreur qu’elle est dépendante d’un dealer brutal et sadique. Empli de rage face à toutes ces tragédies, Riku demande à un ancien boxeur devenu yakuza de lui apprendre à se battre pour défendre ceux qu’il aime. L’ex-champion refuse mais l’envoie chez son ancien entraîneur de boxe. Le jeune garçon trouvera-t-il sa voie dans ce sport âpre et violent ?

☙Mon avis:☙
Parfois, tu as des surprises en ouvrant ta boîte aux lettres, les éditions Kazé m’en ont réservé une en m’envoyant le tome 1 de
Riku)Do, la rage aux poings. J’avoue je suis friande des mangas de sports. (Ah ah, oui je sais je suis du genre grand écart dans mes goûts de lecture). J’étais intriguée par ce titre, mais j’osais pas me lancer. J’ai hésité avant de le lire, je me suis dit aller juste 10 pages. Et j’ai eu tort. Je me suis retrouvée happer dans l’univers posé par Toshimitsu MATSUBARA. Je n’ai pas réussi à lever le nez du tome.

La violence qui émane de ce titre vous percute, vous frappe et vous colle dans un cocon étrange. Dès les premières pages, la rencontre avec le jeune héros Riku ne laisse pas insensible. La grande force du récit repose sur ses épaules. Intense, brutal, dur, voir insoutenable, la trame le pose au milieu d’un enchevêtrement d’événements incroyablement réaliste, violent et en même temps étrangement doux. Comme si le trait accentuait les sentiments, les retournait, les tenait dans sa pointe de crayon. Vifs, précis, détaillés, tous les dessins offrent une vision difficile à digérer des événements. Les arrières plans nuancées d’ombres et de clarté appuient sur cette zone de ténèbres et ces petites pointes d’espoir, cette aventure entraîne dans un tourbillon d’émotions.

Riku m’a juste littéralement chamboulée. J’ai eu des larmes face à son destin. J’ai eu envie d’hurler. Un sentiment de rage s’installe. Un grand, un énorme. Ce jeune garçon en bave depuis ses plus tendres années, pourtant il émane de lui une force, un je ne sais quoi de troublant, d’immense. Le suicide par pendaison de son père va lancer les prémices d’une nouvelle vie. Sa mère n’est pas mieux que son père qui le maltraitait. Rien ne semble se profiler comme un étincelle de vie joyeuse, plus sereine, plus gaie pour l’enfant. Rien. Le coeur lourd, les pages se tournent. Les yeux sont captivés. L’envie de savoir si une lumière arrivera tient en haleine.

La haine de Riku prend aux tripes. Sa hargne, sa combattivité, son désir de changer son existence, tout se mêle habillement, le rendant extrêmement attachant, touchant dans un sens, surprenant et captivant à suivre. J’ai eu envie d’un avenir meilleur pour cet être brisé. J’ai eu envie de voir ce que le destin lui réservait. Je me suis surprise à guetter le moindre changement. J’ai suivi son apprentissage auprès de Kyôsuke Tokorozawa, ancien champion de boxe devenu aujourd’hui Yakuza. Comme avec sa rencontre avec M. Shinji Baba, une voie sur les rings avec la boxe s’offre à lui. Une voie avec des coups mais qu’il aura appris à maîtriser.

Les images choquent, perturbent, remuent. La violence se cache dans chaque recoin des pages. Elle plonge le lecteur dans un monde brutal, sans concession, sans joie. Le sang coule comme les larmes. La rage s’installe de différentes manières comme la violence. Les moyens d’expression sont mis en place avec talent, force et une intensité qui ne laissent aucun temps mort, rien pas un moment de répit dans le récit.

Riku en a vu bien plus que de nombreux héros du haut de ses jeunes années. Le mangaka nous donne une vision horrible de l’enfance de son personnage, du traitement subi et de ce qui risque de lui arriver. Malgré tout, le jeune garçon possède un caractère remarquable. J’ai été bluffée. Sincèrement. Il m’a émue, touchée. Ce mélange d’innocence brisée et de férocité, posée avec des traits réalistes, des teintes de tristesse, de hargne… a un côté qui retient l’attention. Le voir 7 ans plus tard au sommet est comme une vengeance contre son passé, remarquable et qui attise un peu plus la curiosité sur le chemin parcouru.

Au final, je suis ressortie de ma lecture avec une boule d’émotions et des larmes au coin de yeux. Toshimitsu Matsubara offre un premier tome prometteur, intense, percutant, riches en sentiments. Le coeur doit s’accrocher, il est séduit par ce héros Riku, les liens se tissent et restent. Foncez!!!! Un manga qui m’a bluffée, surprise, étonnée, remuée de bout en bout. Un uppercut qui risque de vous mettre K.O.

Attention, vous croiserez des Yakuza, des malfrats ignobles, des crimes, des viols… ce manga n’est pas à mettre dans toutes les mains.

☙ Merci aux éditions Kazé pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙
☙ 9/10 ☙
Coup de coeur

☙Informations:☙

Riku-Do – La rage au poings Tome 1
Auteur : Toshimitsu MATSUBARA
Genres : 16+,
Editions Kazé Manga
Drame, Sport
Prix : 8.29€
Disponible en numérique: Oui

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *