[Avis] ☙ Reborn, tome 3: Shame ☙ par Rachel Van Dyken

Je me suis lancée dans Reborn grâce à Cynthia. Elle m’a offert Disaster. Je suis tombée sous le charme. Rachel Van Dyken aborde avec sa trilogie des thèmes forts, intenses et percutants comme le harcèlement moral, l’addiction à autrui.

☙Synopsis:☙
Mon passé revint frapper à ma porte plus tôt que je ne l’aurais imaginé. Sous la forme d’un fantôme. Un homme dont j’ignorais l’existence. Un homme qui connaissait mon prénom. Un homme dont je tombai amoureuse. Mon professeur d’université.
Lisa peine à se remettre de sa relation destructrice avec Taylor. Non content de l’avoir maltraitée mentalement et physiquement, son ex va jusqu’à salir sa réputation en mettant en ligne des vidéos scandaleuses. Mais le pire reste à venir : il finit par se donner la mort sous ses yeux.
Des années plus tard, alors qu’elle est à l’université à Seattle, Lisa tente de mener une vie normale malgré le harcèlement dont elle est victime depuis ce scandale. Sa rencontre avec Tristan Blake, son nouveau professeur, va changer sa vie. Qui est cet homme et pourquoi veut-il à tout prix élucider les circonstances du suicide de Taylor ?

☙Mon avis:☙
Rachel Van Dyken a une plume addictive, fluide et terriblement prenante. Elle réussit à merveilles à poser sur le papier des sujets graves… Les émotions sont malmenés dans Shame. Je crois que c’est ma lecture la plus brutale du mois de février.

Le récit se construit peu à peu. Pièces par pièces les indices se dévoilent. Pièces par pièces, le malaise devient palpable et se dessine. La tension pèse trop sur le coeur. J’ai eu des pincements atroces face aux événements. J’ai eu des pics et des larmes de rage. J’ai eu envie d’hurler. J’ai eu à plusieurs reprises besoin d’air. L’ambiance s’avère lourde. Tendue. Difficile à supporter, si vous cherchez une lecture détente, ce titre n’en est pas une. Loin de là. Shame s’avère sombre. Intensément. Horriblement.

Avec cet opus, Rachel Van Dyken entraîne son lecteur dans la folie pure, dans la manipulation des hommes et la manigance dont certains sont capables. Les perversions décrites sont dures à lire. Dures à rencontrer. Je me suis demandée si le ton n’était pas du dark. Je me suis retrouvée happée tout en ayant un gros sentiment de gêne et de malaise. Les actes ignobles de certains des protagonistes dont Taylor sont extrêmes, brutaux…

Le combat de Lisa et le soutien de Tristan prennent un tournant qui apportent des touches de lumières dans les ténèbres. Je suis mitigée sur le couple. Les deux ont des secrets. Mais j’ai eu du mal à m’attacher au héros. Cependant, ils apprennent à se connaître au fil du temps, ils se libèrent, ils se guérissent dans un sens au contact de l’autre tout en poussant dans des retranchements…

Au final, Shame m’a rendue étrangement mitigée. Je ne sais toujours pas si j’ai adoré ou détesté ma lecture. Je suis entre deux. Par moments, j’ai eu des envies de bouffées d’air, de souffler, de poser le roman. L’auteur a plongé ses personnages dans des routes sombres, malsaines, glauques et douloureuses. Lisa et Tristan m’ont bouleversée. Ils m’ont mis dans une position délicate. Je crois que je n’ai jamais été aussi contente de terminer une histoire. J’ai eu le sentiment de partir dans un monde de psychopathe qui m’a trop serré le coeur. Je ne regrette pas ma lecture, mais elle ne sera pas dans mes préférées.

☙ Merci aux éditions Milady pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙
☙ 7+/10 ☙

☙Informations:☙

Photo : © Shutterstock
Traducteur : Karine FORESTIER
Date de parution : 17/02/2017
Prix : 16.90 €
Nombre de pages : 384
Editions Milady
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *