[Avis] ☙ Nick and Sara, tome 1 : Enfer ☙par Pauline Libersart

Pauline Libersart fait partie de ses auteurs qui arrive à me surprendre à chacune de leurs nouvelles oeuvres. Nick and Sara m’intriguaient tout en donnant naissance à une pointe réticente dans mon esprit. Le résumé me semblait un peu trop dark pour moi. Vous m’excuserez, mais j’aime partir sur des bases différentes que la violence, les abus, les tortures surtout dans une romance pour me divertir. J’avais un peu peur de ne pas accrocher…

☙Synopsis:☙
L’amour peut-il naître au milieu de l’enfer ?

Sara-Jane, fille d’un sénateur américain, s’offre des vacances au Mexique avec sa cousine. Dès la première soirée, elle s’évanouit. Elle se réveille nue dans une chambre qu’elle ne connaît pas. Sonnée, Sara suit un mystérieux inconnu qui paraît vouloir l’aider. Mais alors qu’ils roulent à tombeau ouvert au milieu du désert, les effets des drogues s’atténuent et les souvenirs resurgissent. La jeune fille bascule dans l’horreur : kidnappée par un cartel, elle a été victime de sévices, et son sauveur, cet ange blond sexy, est l’un de ses agresseurs ! Comment pourrait-elle lui faire confiance ? Le long de la route qui les mène vers la liberté, les cadavres s’accumulent, et Sara-Jane comprend que survivre doit être sa priorité. Quitte à ne plus jamais être la même, aux risques d’y laisser son cœur.

☙Mon avis:☙

L’auteur dépeint un tome riche en émotions, articulé en deux parties intenses, surprenantes avec leur lots de rebondissements, de sentiments et d’action. Le mélange m’a étonnée, m’a captivée et mis mal à l’aise. L’atmosphère fait vivre un panel incroyable de ressentis, l’esprit s’accroche et s’égratigne, psychologiquement plusieurs des scènes décrites sont horribles, difficiles, brutales.

L’héroïne Sara-Jane a tout de la petite fille riche insupportable, il lui arrive le pire. Rien ne lui sera épargné. La réalité et la vérité sur sa disparition se dessinent au fil de son réveil. Elle émerge de son nuage cotonneux des drogues avec une mémoire qui dévoile peu à peu les sévices dont elle a été victime. Rien n’est caché. Tout percute la rétine avec une force qui fait voler en éclats toutes les idées que l’on aurait pu avoir. La première partie m’a brisée le coeur. J’ai été sortie de ma zone de confort. J’ai eu l’impression de plonger dans un lac gelé et de passer pas loin de la noyade. J’ai eu du mal à m’imaginer que l’histoire pourrait aller dans une nuance moins sombre, moins cruelle, plus douce. Le sordide posé étouffe, enserre et retient étrangement, l’envie de savoir comment tout se terminera évite de refermer le livre. Mais j’ai eu besoin d’une lecture plus tendre après.

Je me suis interrogée sur le déroulement, sur l’évolution, sur comment le héros allait pouvoir être apprécié. Car cet ange gardien demeure un des bourreau de Sara-Jane. Nick est brutal, percutant, mystérieux. Qui est-il? Ange ou Démon? A-t-il violé Sara? Est-il un être sadique sans âmes? J’ai eu à de nombreuses reprises eu la sensation de retenir ma respiration, de guetter la petite parcelle d’humanité, de je ne sais quoi qui appuierait sur le fait que cet homme n’est pas le pire du monde… ni comme les trafiquants qui ont kidnappé Sara. La psychologie des personnages est très bien exécutée, détaillée et complexe. Elle a un côté fascinant.

Sara s’avère une battante, ses choix, sa vision tout s’installe pour montrer le chemin a parcourir et la comprendre. Je me suis retrouvée happer par son histoire, par le malheur qui lui tombe dessus, par sa fuite et ses retrouvailles quelques années plus tard. Aucun temps mort existe dans le récit, l’auteur utilise brillamment chaque indice, chaque souvenir, chaque description. Le road trip qui suit la sauvetage de la jeune femme est rempli d’actions, d’adrénaline.

Pauline Libersart a remarquablement bien travaillé son sujet. Les thèmes abordés marquent, dérangent, et poussent à s’interroger. Les personnages sortent de l’ordinaire, se montrent attachants au fil des révélations. Son style percute, arrive à créer une romance qui suit un chemin loin d’être tracé d’une simple ligne. Complexe. Intense. J’ai presque crié de frustration à la fin. J’ai cru un moment que j’avais loupé un morceau. J’ai tourné les pages, cherché, j’ai du me rendre compte que non c’était fini. Car oui, malgré mes bémols, j’ai très envie de connaître la conclusion.

Au final, Nick and Sara, Enfer, m’a surprise, m’a emportée dans un tourbillon d’émotions. Il m’a dérangée, étonnée par son cocktail de romance sombre, de romantic suspense et d’ambiance tendue, déroutante sur fond de syndrome de Stockholm. L’enfer est pavé de bonnes intentions. La romance se teinte d’un côté conte des fées cruel à la Grimm qui m’a fascinée. L’attirance de Sara-Jane pour Nick brûle les ailes, retient dans ses filets dans une aventure qui sort des sentiers. Vivement la conclusion le 27 avril. 

☙ Merci à BlackMoon Romance et NetGalley France pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙
☙ 8/10 ☙

☙Informations:☙
Nombre de pages de l’édition imprimée : 320 pages
Editeur : Hachette Black Moon
Date de sortie : 27 janvier 2017
Disponible uniquement sur liseuse.
Prix éditeur : 10,99€

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *