[Avis] ☙ Never, Never, tome 3☙ par Colleen Hoover, Tarryn Fisher

Never Never avait été une des bonnes surprises de 2016. J’avais hâte de lire le dernier pan de l’histoire de Charlie et Silas. Les deux auteurs Tarryn Fisher et Colleen Hoover avaient réussi à m’étonner, à m’embarquer dans une romance étonnante. Mon cerveau est parti dans plusieurs chemins. Je voulais savoir le pourquoi du comment de leur perte de mémoire. J’ai réfléchi à des nombreuses hypothèses, c’est avec un peu d’appréhension que je me suis lancée dans la lecture de ce tome.

☙Synopsis:☙
Silas et Charlie ont maintenant mieux compris ce qui leur arrive. Ils ont réussi à développer une stratégie pour reconstruire leur passé, découvrir ce qu’ils étaient l’un pour l’autre, s’apprivoiser à nouveau.

Ils sont sur le point, ensemble, de savoir pourquoi ils perdent ainsi la mémoire. Car s’ils ont maintenant une idée claire de ce qui se passe, la cause demeure mystérieuse.

Silas et Charlie ont appris qu’ils étaient amoureux avant ces pertes de mémoire mais que cet amour s’est brisé.

Pourront-ils aussi se retrouver au-delà de cette perte de leurs souvenirs ? Car leur amour était de ceux qui ne disparaissent jamais.

☙Mon avis:☙

Je ressors avec des petits pincements et un sentiment mitigé. J’étais contente de retrouver Silas. Ce héros a su me conquérir, prouver que derrière sa façade arrogante, de crétin, se cachait un jeune homme amoureux passionné. Les réponses aux interrogations posées dans les volets précédents se dévoilent. Les secrets derrière les souvenirs perdus des deux jeunes adultes se dessinent.

Certains détails me manquent pour totalement adhérer à cette vision. Des petits riens, des petites touches qui m’ont retenue. Je le regrette car quelque part, la version posées par Colleen Hoover et Tarryn Fisher est poétique, magnifique et bouleversante. Peut-être que j’en attendais trop. Peut-être que j’envisageais une part de fantastique plus encrée, plus profonde, plus développée. Je ne sais pas. Peut-être est-ce le silence sur certains pans de l’histoire. (des personnages restent assez mystérieux comme les liens entre eux… je suis restée en quelque sorte sur ma faim… dommage, dommage, car le style m’a littéralement emportée, fait voyager et apprécié les Charlie comme Silas. Même si j’ai une nette préférence pour Silas. Ils sont tous les deux superbes, réalistes et représentent bien les craintes ou les émois amoureux. Bon, j’avoue une part de moi à tiquer avec les relations sexuelles à seize ans, la découverte du corps de l’autre, ses fantasmes et ses désirs. J’ai l’impression d’être un vieux dinosaure à dire ça. Le temps au temps aurait été plus agréable. Leur amour est fort, sublime, il résiste à bien des événements. Pourquoi cette dose de sexualité? (Ok, ok, elle était déjà là… je ne sais pas pourquoi ça me semble ressortir davantage dans ce dernier pan).

L’explication apportée par les deux auteurs m’a un poil déçue. Les bémols s’oublient sous le charme de Silas. Son caractère, son potentiel, son souhait de faire tomber amoureux jour après jour Charlie, toujours et toujours, de ne jamais l’abandonner ou baisser les bras m’a fait fondre. Entièrement. Il est le gros gros atout du récit. Portant sur ses épaules toutes les qualités de la trame, ce héros est une merveille. PURE ET SIMPLE. Pourtant, Charlie est arrivée à me surprendre. Je suis restée scotcher par son changement, sa prise en main, adieu sa coquille froide, bonjour le joli papillon. C’est une réelle surprise de la voir évoluer, prendre son envol, se rebeller contre le destin.


Au final, la conclusion de la perte de mémoire me laisse un peu perplexe, malgré tout j’ai succombé aux styles propres des deux auteurs, aux personnages, à la philosophie et à l’amour décrit. Never Never a un côté mignon, tendre et fou des premières fois, des premiers battements, des premières folies amoureuses qui transporte. Même si pour ma part, les étincelles restent à la surface sans briller totalement vu le choix posé pour expliquer ces deux mots “never, never”. A voir si vous avez plus de picotements, de grain de magie que moi. Laissez-vous porter, laissez une chance à ses deux héros touchants que sont Charlie et Silas. 

☙ Merci aux éditions Hugo New Romance pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙
☙ 8/10 ☙

☙Informations:☙
Never Never série en 3 tomes
Tome 1

[Avis] Never Never, saison 1, de Colleen Hoover et Tarryn Fisher


Tome 2

[Avis] Never Never Saison 2 de Colleen Hoover et Tarryn Fisher


Auteurs: Colleen Hoover, Tarryn Fisher
traduction: Pauline Vidal
Editions Hugo Roman
Collection New romance
Date de parution: 12 janvier 2017
160 pages
Prix: 9,95 euros
Disponible en numérique: Oui

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *