[Avis] ☙ Logan ☙ par James Mangold

☙Synopsis:☙
Dans un futur proche, un certain Logan, épuisé de fatigue, s’occupe d’un Professeur X souffrant, dans un lieu gardé secret à la frontière Mexicaine.
Mais les tentatives de Logan pour se retrancher du monde et rompre avec son passé vont s’épuiser lorsqu’une jeune mutante traquée par de sombres individus va se retrouver soudainement face à lui.

☙Mon avis:☙

Wolverine j’ai grandi avec. Il reste un de mes personnages favoris, comme une madeleine de Proust indétrônable. Un super-héros à part, solaire et sombre à la fois, Logan est un mélange savoureux, détonnant. J’ai toujours eu une certaine affection pour la prestation de Hugh Jackman. Même dans le pire des cas. J’avais un peu peur de le découvrir sur grand écran dans sa dernière aventure. Malgré les images vues qui m’avaient laissé des étoiles dans les yeux. Le doute restait tapi dans l’ombre. James Mangold a su les effacer avec sa vision de Logan, brute, sombre, violente et terriblement émouvante. Elle dresse un portrait vieillissant rempli de clins d’oeil mais qui parvient à se détacher à merveilles de son carcan original. Et cela sans le dénaturer. Non, loin de là, il respecte son personnage et une espère d’amour infini pour son personnage principal se dessine sous les yeux du spectateur. Un vrai bonheur en barre à découvrir.

Imaginez un des super-héros de votre enfance, les temps grisonnantes, présentées sous un visage pas forcément glorieux. Car Logan est addict, malade, à l’aube de sa fin. Il n’est pas dans le meilleur des auspices. Et pourtant, il dégage une force impressionnante. Il captive et retient entre ses griffes. Hugh Jackman offre sa prestation la plus sauvage, la plus sanglante sous l’image de Wolverine. Audacieuse, superbe,violente, brutale, incisive, bestiale et parfaite dans sa profondeur au niveau des émotions.

Logan sert de passage de flambeau. Un de ceux qui marque. Car la vraie pépite du film repose en Dafne Keen. X-23 est juste lumineuse. Parfaite. Elle complète à merveille Wolvie. J’ai été aux anges de découvrir sa version sur grand écran. La miniature du griffu s’avère un trésor. Une perle. Elle a une présence incroyable. Ses yeux dégagent une hargne, un côté mystérieux, brutal et énergique tout en retenu que Wolvie possède. Peu de mots étoffent son rôle, mais ils suffisent amplement. Les sentiments passent par ses actions, ses mimiques. La relation filiale qui se pose avec son aîné se déguste, se savoure et s’apprécie. Les conflits explosent. Aussi bien moralement que physiquement.

Les méchants ne sont qu’une excuse pour appuyer sur les liens, les enjeux qui se trament dans le fond de l’intrigue. Les indices s’égrènent petit à petit. Les révélations sont complexes aussi bien pour leur portée que leur rendu. Les deux compagnons de Laura X-23 sont dans une mauvaise forme. Le professeur Xavier semble à l’article de la mort et Logan ne vaut pas mieux. Car il forme une famille décalée, surprenante. L’affection de Xavier pour Logan se ressent par les actes, les gestes. Comme celle qui se tisse doucement entre Wolvie et Laura. Malgré ses râleries, le vieux griffu se laisse séduire par la petite fille pour la plus grand plaisir des spectateurs. Remarquez, il a des antécédents (là je pense fort à ma Kitty Pride et à son côté coach protecteur).

En toile de fond, la filiation se joue sur plusieurs tableaux. Les nuances de couleur des images appuient sur cette impression. Parfois lumineuse, parfois sombre. Les parallèles se forment Xavier-Logan en père fils et Logan-X 23 en père fille. Comme une transmission, un partage… et le tout sans tomber dans le pathologie. Et tout en laissant une porte ouverte sur les autres expériences à l’origine de la conception de X 23 et de ses camarades. Les trois ont du mal à exprimer leurs émotions. Une fois encore peu de mots servent à énoncer leur attachement. Avares, presque secs, presque absents, ils sont inutiles car les sentiments se devinent. L’alchimie fonctionne. Dafne Knee, Hugh Jackman et Patrick Stewart forment un trio qui cartonnent. Et ils m’ont secouée. Je suis ressortie lessivée émotionnellement du film, je ne m’y attendais pas.

La traque des jeunes mutants offre l’occasion de voir que Logan n’est pas le seul de son espèce. Les scènes de combat ponctuent le récit par des chorégraphies brutales, bluffantes, époustouflantes. Si vous n’aimez pas le sang, accrochez-vous car Logan est noir, violent, sanglant. Il est pourtant aussi touchant, immensément. Je ne vous en dirai pas plus pour ne pas spoiler. J’ai souri en revoyant Eric La Salle (Urgences), en découvrant Caliban. Mon esprit préfère occulter certains faits comme X-24… Laissez-vous tenter par l’aventure.

Au final, j’ai eu une excellente surprise. Du brut, du sombre, du violent, du émouvant, du touchant, du grand Wolverine. X-23 est parfaite. Du magistral qui donne envie de replonger dans sa collection de comics.

☙ Merci à la Twentieth Century Fox France pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙
☙ 9/10 ☙
Coup de coeur

☙Informations:☙
Date de sortie 1 mars 2017
Distributeur Twentieth Century Fox France
De James Mangold
Avec Hugh Jackman, Patrick Stewart, Dafne Keen
Genres Action, Science fiction, Aventure
Nationalité Américain
#OneLastTime
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *