[Avis] ☙ Le continent perdu dans l’enfer amazonien ☙ par Percy Harrison Fawcett

Histoire de continuer dans l’aventure posée sur la pellicule avec son adaptation cinématographique sorti le 15 mars sous le nom The Lost City of Z. Le film réalisé par James Gray (The Immigrant…) avec Charlie HUNNAM, Robert PATTINSON et Sienna MILLER m’a séduite. Je me suis lancée dans l’ouvrage postgume publié en 1953 par Brian Fawcett, le fils de l’explorateur. Le continent perdu dans l’enfer amazonien propose plusieurs notes et des journaux de Percy Harrison Fawcett. L’occasion de rester un peu plus longtemps dans les expéditions s’offre aux curieux.

☙Synopsis:☙
Les huit expéditions de Percy Harrison Fawcett au cœur de l’Amazonie constituent l’une des plus extraordinaires aventures du XXe siècle. Colonel de la British Army, prototype de l’explorateur anglais à la fois visionnaire et flegmatique, Fawcett s’était juré – sur la foi d’anciennes chroniques portugaises et d’indications d’un voyant – de retrouver les ruines d’une ancienne cité de l’Atlantide enfouie dans les ténèbres de la jungle brésilienne.

Sa découverte, au cœur du Brésil d’un immense plateau rocheux cerné de falaises inaccessibles, devait inspirer à Sir Arthur Conan Doyle son fameux roman fantastique Le Monde perdu (1912). Fawcett disparut au cours de sa huitième expédition, dans des circonstances qui demeurent à ce jour mystérieuses. De nombreux explorateurs se lancèrent à sa recherche et certains, à leur tour, ne revinrent jamais.

☙Mon avis:☙
Si le film m’a séduit. Je suis restée émerveiller et captiver par le récit des campagnes et des travaux réalisés par Percy Harrison Fawcett. Une part de moi adore le côté Indiana Jones, mais en plus sérieux, la réalité s’avère plus brutale, plus violente et cache une aventure humaine remarquable. Le Colonel Fawcett est un personnage remarquable. Dès les premières lignes, l’immersion est posée. Une porte vers son monde s’ouvre.

Le recueil regroupe l’intégralité des mémoires posthumes de l’explorateur. La vie violente, misérable des peuples croisés au fil des expéditions se dévoile, celle des collecteurs de caoutchouc marque et reste présente dans l’esprit bien longtemps après avoir refermé le livre. Suite à la découverte d’un manuscrit portugais daté de 1753, Fawcett décide de trouver les preuves de l’existence de clans vivants au plus profond de la jungle brésilienne. Une quête de l’Eldorado qui lui coûta la vie. Les rapports proposés sont des indices sur les ruines et les recherches. Autant d’indices qui permettent de plonger dans cette pulsion de connaissances, de curiosité propres à tous les explorateurs.

Les huit expéditions de Percy Harrison Fawcett, au cœur de l’Amazonie, constituent l’une des plus extraordinaires aventures du XXème siècle. Colonel de la British Army, prototype de l’explorateur anglais à la fois visionnaire et flegmatique, Fawcett s’était juré -sur la foi d’ anciennes chroniques portugaises et d’indications d’un voyant- de retrouver les ruines d’une ancienne cité de l’Atlantide enfouie dans les ténèbres de la jungle brésilienne.

Le lecteur est plongé dans un assemblage détaillé, précis, extrêmement bien rédigé de l’aventure humaine de Fawcett. Les questions se posent. Le regard part au loin vers une destination qui garde ses mystères et ses secrets enfouis au plus profond de son sein. Certains passages sont cocasses, comme une petite bouffée de fraîcheur, pour oublier le quotidien et la réalité rudes et hostiles. La forêt amazionienne dévoile un visage fascinant et effrayant dans un sens. Les illusions se brisent. La réalité se montre sous son vrai visage. Les rencontres percutent et entraînent d’autres questions.

Le récit dépeint les huits expédititions, laisse voir que la première a été lancée par un financement personnel de Fawcett embarquant son fils Jack dans l’histoire et un ami Raleigh Rimmel. La cité Z est le fruit de biens des investigations. Le chemin est complexe, prenant. Le ton se teinte d’une facette romantique, un peu surprenante, mais qui ajoute un soupçon d’attrait supplémentaire. Les chapitres se succèdent sans temps mords, le ton est moderne, fluide, efficace et direct. L’ensemble permet d’avoir l’impression d’être auprès de membres de l’équipe de Fawcett. Ethnologues, archéologues, et j’en passe, deviennent des compagnons de routes.

Le reportage glisse d’un besoin de savoir vers une incroyable aventure humaine. La réalité et la fiction se rejoignent dans un ballet très bien orchestré. Les annotations, les photographies, les illustrations offrent un pendant aux mots, ils marquent et entraînent dans le sillage d’un explorateur hors du commun.

☙ Merci aux éditions Pygmalion pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙
☙ 8+/10 ☙

☙Informations:☙
Auteur: Percy Harrison Fawcett
Collection : Aventures archéologiques
Editions Pygmalion
Prix : 21.90 € /
Pages : 320 /
EAN : 9782756404851

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *