[Avis] ☙ La Fille d’avant ☙ par JP DELANEY

☙Synopsis:☙
Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d’oeuvre de l’architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique.
Alors qu’elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s’engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes… et vit dans la même terreur que la fille d’avant.Traduit de l’anglais (États-Unis) par Jean Esch.
JP Delaney est le pseudonyme d’un écrivain qui a publié plusieurs romans à succès sous d’autres noms. La Fille d’avant est sa première incursion dans le thriller psychologique.

☙Mon avis:☙
La manipulation dans tous ses états.
Jp Delaney laisse entrevoir une multitude de visage pour la manipulation.
Laissez-vous tenter et passer la porte.
Attention, ne pensez pas pouvoir trouver facilement le fond de l’histoire.
Le cerveau est malmené, entraîné et percuté par bien des pistes.
L’auteur mène par le bout du nez le lecteur, prenez garde, vous ressortirez secouer de votre aventure.
Je l’ai été pour ma part.

La fille d’avant propose de confronter deux destins. Deux jeunes femmes. Deux visions du monde. L’ombre et la lumière. Dès les premières notes, les croisements se dessinent. Dès les premiers chapitres, une ambiance particulière s’installe. Dès les premiers instants, l’attention est captivée, happée et capturée pour ne plus être relâchée. Autour de l’emménagement au One Folgate Street, les vies se retrouvent. La maison cache une aura mystérieuse entre sa modernité poussée à l’extrême et son créateur, tout semble se mettre en place pour former un puzzle palpitant, intrigant. Les murs renferment des secrets. Sont-ils bons ou mauvais?

Emma et Jane donnent leur points de vue avec quelques années d’écart. Chacune a vécu dans cette demeure étrange. Chacune a l’air de rien des petits trucs, des ressemblances avec l’autre. Le destin semble jouer des tours. Les surprises guettent les héroïnes comme le lecteur. Je me suis laissée prendre au piège. La trame est magnifiquement décrite, elle bluffe du début à la fin. Très vite, la curiosité se titille, cherche à comprendre, à enquêter sur la mort de la femme et du fils de l’architecte. Très vite, les dédales entraînent dans un sentier angoissant. Très vite, un sentiment oppressant, bizarre s’installe. Les pages se tournent avec un pincement. Tout part crescendo et ce final… Mais chut, découvrez-le tout seul.

Au final, La fille d’avant met en parallèle deux femmes fragiles, attachantes, deux vies qui font naître un flot de sentiments intenses, percutants, parfois brutaux, parfois angoissants, parfois lourds. Un thriller complexe prend vie sous le style fluide, addictif, haletant et poignant de JP Delaney. L’auteur use de ficelles qui tiennent en haleine, et manipulent très habilement le lecteur. Excellent thriller qui m’a surprise tout le long. 

☙ Merci aux éditions Fayard/Mazarine et NetGalleypour cette découverte ☙

☙Ma note:☙
☙ 9/10 ☙
Coup de coeur

☙Informations:☙
Auteur: JP Delaney
Editions Mazarine
462 pages
Date de parution:8 mars 2017
Prix: 21,90 euros
Disponible en numérique: Oui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *