[Avis] ☙ Impyrium, Livre I☙ par Henry H. Neff

☙Synopsis:☙
“Je n’ai jamais lu de roman où un monde magique est si bien développé depuis Harry Potter.” —James Dashner, auteur du Labyrinthe.

Depuis trois mille ans, les Faeregine règnent sur Impyrium.

Pourtant, au fil des siècles, leur magie s’est affaiblie. Aujourd’hui, elle n’est presque plus qu’un souvenir. D’autres mages, plus puissants, convoitent le trône.

Hazel est le dernier espoir des Faeregine. Sa magie paraît sans limites. Mais est-ce une chance ou une malédiction, pour Hazel, pour sa famille, pour Impyrium ?

☙Mon avis:☙
Impyrium est une lecture jeunesse sympathique. Si vous aimez voyager, toucher un monde cataclystique prometteur vous avez coché le bon titre. Sinon, passez votre chemin. L’auteur pose un univers qui réussit à captiver son jeune public. Il serait un exemple parfait pour les premiers tomes d’introduction. Tout s’installe, les personnages, les lieux, les événements prennent vie

Impyrium entraîne dans un monde où les machines technologiques du passé sont contrôlés. Le monde futuriste est dirigé par la famille Faeregine. Le pouvoir se transmet de mère en fille, Violet l’ainée est désignée comme l’héritière. Hazel sa plus jeune soeur doit pendant ce temps améliorer ses pouvoirs. Les intrigues sont au centre du récit. Les conflits, la magie, les traditions, les jeux de pouvoir sont omniprésents. Ils sont montrés sous une facette intéressantes. Un poil parfois long, un peu difficile à entrer vraiment dans la trame, du moins à mes yeux. Car mon 11 ans a craqué pour l’ensemble. Il a été happé et captivé du début à la fin. Les lenteurs ne l’ont pas dérangé. Alors que moi, j’ai quelque fois regretté ce côté installation des pièces du puzzle. J’ai eu du mal à m’embarquer dans le tome.

Les chapitres offrent une alternance de point de vue entre deux héros Hazel et Hob, un garçon qui se retrouve impliquer dans la Confrérie, un groupe dissident qui souhaite voir les Faeregine perdre les clés du pouvoir. Un duo qui titille la curiosité, bien détaillé, peut-être trop par moments, mais qui réussit à poser des très bonnes bases pour introduire une aventure prometteuse teintée de fantastique.

J’ai avancé dans ma lecture par curiosité. Je voulais savoir ce que nous réservait Hazel et Hob. Un petit goût de déception s’est pointé dans mon coeur. Comme un pincement, un je ne sais quoi de troublant qui m’a laissé sur le bas de côté. L’intrigue a accentué mon ressenti. Dommage, car j’ai apprécié les héros, même si j’ai été un peu sceptique entre leur âge décrit et leurs actes. Je les voyais plus âgé que leur tranche 11/16 ans. Rien d’insurmontable. Juste surprenant. Je me suis attachée à Hazel, la paria de son royaume. J’ai pris un plaisir à la suivre. Même si il était un peu retenu pour les raisons dépeintes plus haut.

Au final, un premier tome prometteur. Original sous certaines facettes, surprenant, sympathique et agréable à lire, il marque assez pour donner envie de connaître la suite. Entre la princesse et le pauvre, le coeur balance. Qu’adviendra-t-il d’eux? Que leur réserve l’auteur? Les luttes de pouvoir les mèneront vers des dangers obscurs? Les pointes de magie apporte un charme particulier qui se déguste doucement.

☙ Merci aux éditions Hachette pour cette découverte ☙


☙Ma note:☙
☙ 7+/10 ☙

☙Informations:☙
Auteur: Henry H. Neff
traduit par : Luc Rigoureau
Date de parution : 25/01/2017
Editions Hachette
Collection Aventure
A partir de 13 ans
352 pages
Prix: 16.9 €

☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *