[Avis] ☙ Bastard ☙ par J.L Perry

☙Synopsis:☙
Carter et Indiana se détestent. Depuis qu’il a emménagé à côté de chez elle, le bad boy fait vivre un enfer à sa voisine, qui le lui rend bien. Mais, derrière ces disputes, les deux voisins sentent bien qu’il y a quelque chose d’autre. Sous l’agressivité de Carter, on devine beaucoup de souffrance. Abandonné par son père, le jeune homme se considère comme un « bâtard », indigne de l’affection des autres. Alors quand Indiana surgit dans sa vie, il repousse ses sentiments et l’idée même d’une relation. De son côté, Indiana est douce et optimiste. Et dans les yeux du séduisant Carter, elle a vu quelqu’un d’autre que l’odieux voisin. Quelqu’un qui l’attire irrésistiblement. Elle est prête à tout pour faire tomber ses défenses. Et découvrir si Carter n’est effectivement qu’un « bâtard »…Il croit qu’il ne mérite pas d’être aimé. Elle veut percer la carapace du « salaud »…

☙Mon avis:☙
Carter fascine dès les premiers échanges. A dix sept ans, suite au mariage de sa mère, il emménage à côté d’Indiana. Sa voisine modifie son monde à jamais. Elle transforme son quotidien, renverse tout. Seulement, rien n’est simple. Rien n’est évident entre les deux personnages principaux. L’alchimie crépite, enflamme les sens. Découvrir leur échanges est un petit bonheur.

Indiana, douce, passionnée, vit seule avec son père depuis la mort de sa mère, les liens qui se tissent avec Carter la rendront chèvre. Le rôle que ce dernier prend plaisir à interpréter vulgaire, prétentieux, égoïste. En vérité, il cache un être loyal, tendre, généreux. Sa détresse disparait derrière la façade. Le jeune homme blinde son coeur. Les secrets qui le broient depuis l’enfance, le ronge de colère, de haine. L’héroïne est la seule à voir au-delà, à voir son coeur. Ca le dérange. Le hic, Indiana a du répondant, n’hésite pas à se montrer fougueuse, à jouer avec Carter. Peu importe le prix, elle réussira à passer ses barrières. La patience portera ses fruits, sa ténacité aussi. Le chat et la souris, l’amour et la haine les relient, les deux héros sont à la fois attirés et repoussés. Le soutien sans faille d’Indi est un sublime messager de son affection, de son amour pour ce héros qui se déteste.

Le bon point de la narration repose tient en l’alternance des points de vue entre Carter et Indiana. Les deux nous livre leur vision, leur regard sur les changements qui bouleversent leur existence. Les petites notes de leur prénom prépare à lire leur ressenti, leur monde. Les voir du haut de leur dix-sept ans à leur vie d’adulte, les liens, se savourent, se dévoilent peu à peu. J’avoue j’ai un faible pour les histoires d’amour compliquée, qui sont plus complexe qu’elles ne semblent être, de ces amitiés qui déraillent, de ses émois qui se noient et se brisent sous le destin pour mieux se dresser des semaines, des mois, des années plus tard.

Les caractères bien trempés des deux héros entraînent dans un tourbillon teintée de nuances, parfois noires, parfois grises, jamais totalement heureusement. Les nuages demeurent toujours dans un coin. La seconde partie appuie sur cette impression. Le sort s’acharne peut-être trop sur ces deux adolescents amoureux, et sur ces deux amants… Les sujets abordés égratignent à de nombreuses raisons les deux héros: rejet, secret de famille, amour, amitiés, maladie… Pourtant, je suis restée happer jusqu’au bout, jusqu’à la dernière page. La promesse d’une merveilleuse romance entre d’amour et de haine se finit sur une nuance mitigée pour moi.

Au final, Bastard a fait naître une multitude d’émotions dans mon coeur. La lecture a été un cocktail mêlant habilement, mais avec un traitement inégal joie, tristesse, espoir et bien d’autres sentiments. La découverte a été très agréable, addictive. Je regretterai presque d’avoir lu trop de drames, trop de rebondissements. A un moins, je me demandais si l’auteur n’allait pas tomber encore plus dans le sombre. Le très gros atout de la romance repose sur ces héros, attachants, si seulement la vie ne les avait pas aussi égratigné. Je serai ressortie avec davantage d’étincelles car le style de J.L. Perry est magnifique.

☙ Merci à City Editions pour cette découverte ☙

☙Ma note:☙
☙ 8/10 ☙

☙Informations:☙
Auteur: J.L Perry
City Editions
Collection Eden
Date de parution: 11 janvier 2017
Prix: 17,95euros
☙ ☙ ☙ ☙ ☙ ☙

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *