[Avant-premières] Mon Premier Festival du 19 au 25 octobre 2016

Cette année encore, nous serons à un festival qui pense aux petits et aux grands amateurs de cinéma. Mon premier Festival ouvre ses portes le 19 octobre 2016. Au programme, 15 avant-premières proposées au public. Parmi elles, certaines sont pour les plus petits, dès 3-4 ans.

A noter, une fois de plus:

deux de ces films seront récompensés par le Prix du public (tous les spectateurs peuvent voter) et par le Prix du jury, composé d’enfants de 8 à 10 ans d’un centre de loisirs parisien formés à la lecture d’images et accompagné par la cinémathèque Robert-Lynen/Ville de Paris.

Le planning:

Dès 3 ans
°°°Les Nouvelles Aventures de Ferda la fourmi Les Nouvelles Aventures de Ferda la fourmi, Hermína Týrlová °°°

Ferda est une fourmi bricoleuse et créative qui aime, au cours de ses expéditions, rendre service à tous les petits animaux qu’elle croise sur son chemin. Et ils sont nombreux : coccinelles, abeilles, sauterelles, moustiques, poissons ou têtards. Équipée de sa trousse à outils, elle a le don, à l’instar de sa créatrice Hermina Tyrlova, première femme réalisatrice de l’animation tchèque, de savoir fabriquer une maison, un carrosse ou une trottinette à partir des matériaux qui lui tombent sous la main.
Un univers joyeux qui invite à savourer les petits bonheurs du quotidien.

°°°“Jeux de Lune” °°°

Programme de 6 films d’animation conçu par le festival Ciné Junior
D’une culture à l’autre, de la Chine au Danemark en passant par l’Iran, la Lune est source d’inspiration pour les réalisateurs de ce programme. Dans des techniques et des atmosphères différentes, au fil d’histoires merveilleuses, mystérieuses ou cocasses, la Lune tour à tour accompagne les pas d’Ali en quête d’animaux nocturnes, ou bien elle joue des tours aux singes qui aimeraient tellement l’attraper. Elle éclaire aussi le ballet de deux flamants roses, dansant au son de la trompette de Dizzy Gillespie, ou encore elle fascine un petit loup… à tel point qu’il se retrouve accroché à son croissant sans savoir redescendre sur Terre ! Un régal visuel et sonore destiné à tous les rêveurs !

Dès 4 ans
°°°“Alice Comedies”, Walt Disney°°°
programme de 4 films : Le “Pestacle” de Far West, La Maison hantée, Alice, apprentie pompier et Une journée à la mer.

Voici 4 épisodes de Alice Comedies, la première série de Walt Disney – qu’il réalise de 1923 à 1927 et invente à l’âge de 21 ans. Elle compte 57 épisodes et précède la série du célèbre Mickey Mouse.
L’héroïne Alice, interprétée successivement par quatre jeunes comédiennes, évolue dans un monde de toons avec lesquels elle partage des aventures burlesques, entre rêve et réalité. La fillette, qu’elle soit ici metteure en scène, exploratrice, pompier ou navigatrice, vit des situations que seul le dessin animé autorise ! Quatre films en hommage à l’enfance et à sa belle propension à croire toujours que tout est possible…

1924/1926, É-U, 40 min, muet
Sortie le 7 décembre.

julius-et-le-pere-noel

Dès 5 ans
°°° Julius et le Père Noël, Jacob Ley°°°

Julius a 8 ans et adore Noël, une fête liée à son arrivée dans l’orphelinat quand il était bébé. Il ne connaît rien de ses origines et croit aux rêves, malgré les moqueries de deux garçons de l’orphelinat. Alors qu’il commence à douter, il est transporté dans un pays magique où il est chargé de délivrer le Père Noël.
Ce film d’animation, qui mêle astucieusement techniques traditionnelles (pâte à modeler, stop motion, animation d’éléments découpés, etc) et techniques issues de l’animation digitale, s’inspire des personnages du folklore scandinave peuplé de statues de givre, de fées, d’elfes et autres créatures imaginaires. Pour le plaisir de se projeter dans le merveilleux !

animation, 2016
Danemark, 1h20. Sortie le 23 novembre.

°°° La Grande Course au fromage, Rasmus A. Sivertsen°°°

Deux villages rivaux depuis des années décident d’organiser une course qui pourrait les départager. Il s’agit de transporter un fromage géant tout au long d’un parcours semé d’embûches : forêt, montagne, lac gelé… Chaque village met en jeu son bien le plus cher : la maison de l’inventeur Féodor pour les uns, l’usine laitière pour les autres. Qui va gagner ? Très humoristique, ce film s’appuie sur une savoureuse galerie de personnages : le bavard, le peureux, le cupide, l’astucieux… pour nous entraîner dans une aventure pleine de rebondissements !

animation, 2016
Norvège, 1h15
Sortie le 9 novembre

°°°“Wallace & Gromit, les inventuriers” “Wallace & Gromit, les inventuriers”°°°

Programme de 3 films d’animation : Morph : Selfie de Merlin Crossingham, Une grande excursion, Un mauvais pantalon de Nick Park.

Sans avoir pris une ride, on retrouve dans ce programme les deux premières aventures, en format court, de Wallace et Gromit, célèbre duo de personnages en pâte à modeler créé par les studios Aardman. Apparus pour la première fois sur les écrans en 1989 dans Une grande excursion, Wallace est un inventeur farfelu, amateur de fromage et de crackers, et Gromit son chien fidèle, intelligent, gentil et sensible. Le duo profite d’une journée comme les autres pour organiser une expédition sur la Lune afin de se réapprovisionner en cheddar…
Dans le deuxième opus, Un mauvais pantalon, oscarisé en 1993, Gromit est écarté de son maître à cause de l’arrivée d’un nouveau locataire, malfaiteur, qui veut s’approprier la dernière invention de Wallace. Aventures rocambolesques et rencontres improbables sont au menu de ce programme so british qui s’ouvre avec Morph : Selfie, l’histoire tout aussi excentrique de deux personnages qui se livrent à une série de poses photographiques pour créer un selfie. Jubilatoire !

animation
1989/2013, R-U, 55 min. Sortie le 23 novembre.

Dès 6 ans
°°° Ballerina, Éric Summer, Éric Wari°°°

L’action se passe à la fin du XIXe siècle. Félicie, orpheline de 12 ans pleine d’énergie, n’a qu’une passion : la danse. Avec son meilleur ami Victor, qui aimerait devenir un grand inventeur, ils s’évadent de leur orphelinat situé à Quimper pour rejoindre Paris, la Ville Lumière, avec ses nouvelles avenues créées par le baron Haussmann et sa tour Eiffel en construction ! La découverte de la capitale est un choc visuel pour la jeune fille qui, séparée de son ami, se retrouve à l’opéra Garnier. C’est un autre choc qui confirme son besoin vital de s’exprimer par le mouvement.

Prête à tout pour y arriver, elle prend l’identité d’une concurrente afin d’intégrer l’école de danse. Les entraînements seront surhumains pour maîtriser la grâce et la technique du ballet. Elle devra se battre comme jamais pour atteindre son rêve… En faisant appel à Aurélie Dupont et Jérémie Bélingard, deux danseurs étoiles de l’Opéra de Paris, les réalisateurs ont cherché à traduire une danse non pas irréaliste, mais magnifiée, sublimée. À travers un univers visuel très coloré qui évoque un Paris en pleine effervescence, ce beau film initiatique parle avec finesse de transmission, d’audace et de pugnacité.

animation, 2016
France, 1h29. Sortie le 14 décembre.

°°°La Bataille géante de boules de neige, François Brisson, Jean-François Pouliot°°°

Remake en animation du film La Guerre des tuques d’André Mélançon, grand classique québécois du cinéma pour enfants des années 1980, ce film raconte comment Luc et Sophie, 11 ans, “généraux” de leur armée respective, s’affrontent au cours d’une bataille de boules de neige. Sous l’influence de Luc, ce qui au départ s’annonçait comme un simple jeu d’enfant devient un conflit beaucoup plus sérieux. Quel clan l’emportera ?
À partir d’une trame narrative qui reprend les moments forts du film d’origine – et quelques célèbres répliques comme “La guerre, la guerre, c’est pas une raison pour se faire mal !” – cette comédie tendre, doublée par les Kids United, aborde en filigrane les thèmes de la paix, de la solidarité et de la richesse individuelle de chacun.

animation, 2015
Québec, 1h24. Sortie le 21 décembre.

°°°Norm Norm, Trevor Wall°°°

Avec la voix de l’acteur Omar Sy.
La banquise est menacée par un promoteur qui veut y vendre des maisons de luxe préfabriquées. L’ours polaire Norm, qui a la particularité de pouvoir communiquer avec les humains, décide de se rendre à New York avec ses trois meilleurs amis, les lemmings, afin de faire capoter le projet. Sur place, ils trouvent une alliée, Olympia, une fillette passionnée par les questions écologiques et dont la mère travaille comme agent immobilier pour le promoteur.
Sur fond de comédie alerte, ce film sensibilise les enfants aux grandes questions de l’Arctique, et tout particulièrement aux dangers du développement touristique.

animation, 2016
États-Unis / Inde, 1h26. Sortie le 21 décembre.

°°°“Panique tous courts” “Panique tous courts”, Stéphane Aubier, Vincent Patar°°°

programme de 4 films d’animation : La Rentrée des classes, Le Bruit du gris, Laurent, le neveu de Cheval, Janine et Steven en vacances.
À partir de simples jouets en plastique animés dans un décor de carton-pâte, les deux réalisateurs belges ont conçu une célèbre série de courts métrages loufoques, couronnés d’un déluge de récompenses. Chaque épisode met en scène les personnages de Cow-Boy, Indien et Cheval, colocataires d’une petite maison de village. Toute la prouesse de ces films, dont les jouets n’ont aucune expression, repose sur la montée en puissance de situations de plus en plus farfelues, servies par un excellent casting de voix (Benoît Poelvoorde ou Bouli Lanners).
Dans le quotidien d’un monde rural, la réalité explose pour s’ouvrir sur des univers absurdes, drôles, insolents, toujours insoupçonnables. Un régal !

Sortie février 2017

Dès 8 ans
°°°Chanda, une mère indienne Ashwiny Iyer Tiwari

°°°Jamais contente Jamais contente, Émilie Deleuze°°°

°°°La Jeune Fille sans mains La Jeune Fille sans mains, Sébastien Laudenbach°°°

°°°Timgad Timgad, Fabrice Benchaouche°°°

°°°“Graine de champion” “Graine de champion”, Victor Kossakovsky, Simon Lereng Wilmont°°°

Dès 10 ans
°°°Swagger de Olivier Babinet°°°

Ils sont onze, de la même cité, du même collège, à Aulnay-sous-bois. Ces jeunes se sentent différents des autres Français à cause de la couleur de leur peau, de l’origine culturelle de leurs parents, des bâtiments vétustes où ils habitent, de la violence dans laquelle ils grandissent… Progressivement, ils racontent leur quotidien, leurs rêves, leurs peurs, leurs croyances, et surtout leur besoin infini d’être aimés et reconnus pour ce qu’ils sont, dans toute leur singularité. Avec pudeur, la caméra d’Olivier Babinet permet à ces adolescents de révéler leur fantaisie, leur humour et la finesse de leur regard sur le monde.
Un témoignage précieux qui nous permet de rencontrer ces swaggers (fanfarons en français) auxquels il est difficile de ne pas s’attacher.

SWAGGER – Olivier Babinet from KIDAM on Vimeo.

★Informations:★
documentaire, 2016
France, 1h24. Sortie le 16 novembre

monpremierfestival2016

★Les infos pratiques★

– Séance à 4 € pour tous

– Carte de fidélité de 5 entrées avec 6e entrée offerte

– Prévente des billets en ligne : dès le 6 octobre sur le site FNAC.com (+ 1€), sur l’application La Billetterie (+ 1€) et directement sur les sites des salles qui le permettent.

– Prévente et vente directe des billets dans chacune des salles partenaires et en magasins Fnac.

– 12 salles de cinéma réparties dans Paris : le Nouveau Latina (4e), le Studio des Ursulines (5e), l’Archipel (10e), le Louxor (10e), le Majestic Bastille (11e), l’Escurial (13e), l’Entrepôt (14e), le Chaplin Denfert (14e), le Chaplin Saint-Lambert (15e), le Majestic Passy (16e), le Cinéma des Cinéastes (17e) et le MK2 Quai de Seine (19e), ainsi que le Forum des images (1er) pour des séances spéciales (ciné-concerts et avant-première), et la Gaîté lyrique (3e).

En savoir plus: www.monpremierfestival.org et www.quefaire.paris.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *