Adaptation- Red Sparrow- Francis Lawrence

Critique Film: Red Sparrow de Francis Lawrence

Red Sparrow de Francis Lawrence est l’adaptation du roman du même nom de Jason Matthews. Elle permet de plonger dans le destin d’une héroïne danseuse au rêve brisé qui deviendra espionne par la force des choses. Jennifer Lawrence campe à merveille, cette ballerine russe blessée recrutée par les services secrets de son pays via son oncle (Matthias Schoenaerts). Un résultat étonnant se dessine sous nos yeux.

☙Synopsis:☙

Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement
Une jeune ballerine, dont la carrière est brisée nette après une chute, est recrutée contre sa volonté par les services secrets russes. Entraînée à utiliser ses charmes et son corps comme des armes, elle découvre l’ampleur de son nouveau pouvoir et devient rapidement l’un de leurs meilleurs agents.
Sa première cible est un agent infiltré de la CIA en Russie. Entre manipulation et séduction, un jeu dangereux s’installe entre eux.


☙Mon avis:☙
Red Sparrow trace le destin d’un oiseau aux ailes cassées. Sur fond d’espionnage, de manipulations, de trahisons, une trame surprenante, glaçante se dévoile. L’histoire possède des qualités. Elle tient en haleine par moment. Le charme repose en très grosse partie, à ma plus grande surprise sur l’interprétation froide, presque implacable, de Jennifer Lawrence. Le moineau prend au fil des scènes son envol. Il se reconstruit sur un autre terrain que celui qui lui était destiné. La danse doit s’oublier sous son premier visage. Elle devient différente.

Le ballet est imparfait. Il souffre par moments d’instants particuliers. Je ne vois que ce terme pour exprimer mes pincements. J’ai souri devant le côté disquette 3 pouces 1/2 utilisée pour voler les secrets d’états. Leur lecture sur un modèle d’ordinateur portable qui n’a pas de moyen de les découvrir, je ne comprends toujours pas. J’ai eu un sentiment un peu anachronique étrange devant des détails. Des petits riens qui ont un peu plombé mon plaisir. Et niveau crédibilité, j’ai le sentiment que ça colle du plomb dans l’aile. Dommage… Car l’idée est intéressante. L’attrait est là. L’esprit est captivé par les pas de chacun des camps. Il est fasciné par les pièces mises sur l’échiquier.

Ajoutez à ce ressentiment des scènes intenses niveau émotions, entre nudités et tortures. J’ai eu le coeur au bord des lèvres. C’est brut, parfois décalé (surtout dans le cas de la première partie, Jennifer Lawrence sans fard, nue comme un ver… violenté, poussée dans ses retranchements… j’ai eu mal, très mal.). Le ton se pare de nuances violentes, brisées qui semblent tourner en boucle. Pourquoi tant d’étalages? Pourquoi tant de haine? Pour accentuer le côté destructeur? Pour voir la chute du moineau? Je cherche encore.

Pourtant, quelque part, j’ai apprécié l’histoire. J’ai aimé suivre Jennifer Lawrence. Mais aussi Joel Edgerton et Matthias Schoenaerts, les deux sont bluffants dans leur genre. Les deux hommes sont tous les deux attachés à l’héroïne pour leur propre raison. Leur attitude est déroutante. Je trouve dommage que Jeremy Irons, Charlotte Rampling, Marie Louise Parker soient plus en retrait. Par contre, je voudrais comprendre dans un film sur fond russe, pourquoi les comédiens sont des américains? Il se dégage une aura singulière.

Red Sparrow est inégal. Néanmoins, il s’avère assez intéressant dans son genre. Si vous aimez les séries Quantico +, Alias, l’ambiance des films d’espionnages avec de l’action, de la nudité à gogo, de la violence, vous devriez trouver votre compte. Un film décalé avec du charme, efficace malgré ses longueurs et ses petits pincements. Je suis ressortie de la salle avec une grosse envie de découvrir la trilogie dont le film s’inspire.

☙Ma note:☙

🌟7+/10🌟

☙Informations:☙

Date de sortie 4 avril 2018
Durée: 2h 21min
De Francis Lawrence
Distributeur Twentieth Century Fox France
Avec Jennifer Lawrence, Joel Edgerton, Matthias Schoenaerts
Genres Thriller, Espionnage
Nationalité Américain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *